Implication des protéines du choc thermique intestinales dans le dialogue hôte-microbiote et conséquences sur la résistance intestinale aux agressions

par Marie-Edith Arnal

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Jean-Paul Lallès.


  • Résumé

    Le tube digestif est colonisé par le microbiote à la naissance, période clef de la mise en place du dialogue hôte-microbiote. Ce dialogue joue un rôle important dans l’homéostasie intestinale notamment grâce aux protéines du choc thermique (HSPs) intestinales, système de protection cellulaire inductible par le microbiote. Ma thèse a eu pour but d’étudier ces HSPs, en situation de perturbation et de restauration du microbiote chez le porcelet et le jeune porc adulte. Pour cela, dans une première étude, un antibiotique (amoxicilline) a été administré oralement à des truies gestantes (ATB) afin de perturber la composition de leur microbiote et celle de leurs descendants. Ce traitement a effectivement modifié les microbiotes. Il a aussi diminué les niveaux de protéine HSP70 jéjunale et iléale, et a augmenté ceux des HSP27 et HSP70 coliques des porcelets. La sensibilité de l’intestin grêle pourrait donc être plus élevée que celle du côlon vis-à-vis d’agressions. Dans une seconde étude, un probiotique (Lactobacillus amylovorus) a été administré oralement en période néonatale à des porcelets nés de mères ATB afin de tester sa capacité à atténuer ou à modifier les altérations intestinales observées chez les descendants nés de mères ATB. Le probiotique a diminué les niveaux d’HSP27 et HSP70 iléales chez les porcelets, et les niveaux d’HSP27 coliques des jeunes adultes. Ainsi, il a accentué les changements de HSPs observés chez les porcelets nés de mères ATB et a eu des effets distants sur le côlon. En conclusion, des modifications néonatales du microbiote affectent les HSPs inductibles (et la biologie intestinale) des descendants, avec des effets à plus long terme dépendant du modèle expérimental. L’analyse des mécanismes sous-jacents et du microbiote permettra d’approfondir ces observations

  • Titre traduit

    Implication of intestinal heat shock proteins in the hostmicrobiota crosstalk and consequences on the intestinal resistance to aggressions


  • Résumé

    The gut is colonized by microbes at birth, a key period in the establishment of the hostmicrobiota crosstalk. This crosstalk plays an important role in intestinal homeostasis, especially as far as gut microbiota-inducible cytoprotective heat shock proteins (HSPs) are concerned. The aim of my PhD thesis was to study these HSPs, in situation of disturbance and restoration of the microbiota in piglet and young adult pig offspring. For this, in a first study, an antibiotic (amoxicillin) was administered orally to gestating sows (ATB) in order to disturb composition of their microbiota and that of their offspring. This treatment actually changed both mother and offspring microbiota. It also decreased HSP70 protein levels in the jejunum and ileum, and increased HSP27 and HSP70 in the colon of piglets. Sensitivity to aggressions may be higher in the intestine than in the colon. In a second study, a probiotic (Lactobacillus amylovorus) was administered orally during the neonatal period to newborn piglets born to ATB sows, in order to test its capacity to mitigate or change the intestinal alterations observed in the offspring born to ATB mothers. The probiotic decreased HSP27 and HSP70 protein levels in the ileum of the piglets, and HSP27 in the colon of the young adult pigs. Thus, it actually accentuated HSPs changes observed in offspring born to ATB mothers. In conclusion, neonatal microbiota modifications affect HSPs (and intestinal biology) in offspring, in the short and/or long term, depending on the experimental model. Underlying mechanisms and microbiota analysis will allow deepening these observations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 195 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (157-175 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 246
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.