Élaboration d’une démarche d’évaluation environnementale d’un territoire basée sur le cadre méthodologique de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) : application au territoire du Bassin de Thau

par Eléonore Loiseau

Thèse de doctorat en Génie des procédés

Sous la direction de Véronique Bellon-Maurel.

Le président du jury était Isabelle Blanc.

Le jury était composé de Véronique Bellon-Maurel, Hélène Rey-Valette, Hervé Moine, Philippe Roux.

Les rapporteurs étaient Guido Sonnemann.


  • Résumé

    Depuis l'entrée en vigueur de la directive européenne sur l'Evaluation Environnementale Stratégique (Directive 2001/42/CE), tous les plans et programmes en lien avec l'aménagement de territoires doivent être soumis à une évaluation environnementale ex ante. Cependant, il n'existe pas de démarche formalisée permettant de réaliser de telles évaluations. Ce travail de thèse propose donc d'élaborer une méthodologie d'évaluation environnementale d'un territoire dans son ensemble. Dans cet objectif, la première étape du travail de thèse a consisté à identifier et analyser les différents outils et méthodes mobilisables pour conduire une évaluation environnementale de territoires. Une comparaison approfondie de ces outils a permis de mettre en avant les potentialités de l'Analyse du Cycle de Vie (ACV). Toutefois, l'ACV est une approche dite « orientée produit », c'est-à-dire conçue pour évaluer l'impact d'un bien ou d'un service répondant à une fonction donnée, elle ne permet pas en tant que telle l'analyse d'un territoire dans son ensemble. Le cœur de la thèse s'articule donc autour de l'adaptation du cadre méthodologique de l'ACV pour mettre en œuvre des ACV dites « territoriales ». Quatre obstacles méthodologiques ont été identifiés et des propositions ont été formulées afin de les lever un à un, i.e. (i) définir l'unité fonctionnelle, (ii) déterminer les frontières du système, (iii) collecter les données et (iv) quantifier des indicateurs pertinents dans un contexte d'aide à la décision local. Une des principales adaptations proposée concerne la prise en compte du caractère multifonctionnel d'un territoire. Les diverses fonctions du territoire ne sont plus une donnée d'entrée du système étudié comme dans une ACV classique (à travers la définition de l'unité fonctionnelle), mais sont désormais le résultat d'un processus d'évaluation qui quantifie concomitamment des services rendus et des impacts environnementaux. Cette méthode d'analyse ayant été élaborée, nous l'avons appliquée à un cas d'étude, le territoire du Bassin de Thau, situé en France sur le littoral méditerranéen, afin d'analyser l'intérêt (méthode d'évaluation transversale, multicritère et globale), la faisabilité (en termes de collecte de données) et la robustesse (sensibilité à la méthode d'évaluation des impacts) d'une telle démarche.

  • Titre traduit

    Method development for performing an environmental assessment of territories based on the Life Cycle Assessment (LCA) framework : implementation on the French Mediterranean case study of 'Bassin de Thau


  • Résumé

    Since the implementation of the European directive (EC/2001/42) on strategic environmental assessment, an ex ante evaluation is required for all plans and programmes related to land planning issues. However, there is no uniform methodology available to conduct such assessment. In order to tackle this issue, the task accomplished during this PhD is the development of an environmental assessment method of a territory as a whole. The first step has been to identify and analyze different tools and methods used to perform the environmental assessment of territories in order to compare them. The results show that Life Cycle Assessment (LCA) is the most promising tool even if it is a “product-oriented” tool (i.e. designed to assess the environmental impacts of good or service that meets the requirements of a given function). Thus, our main contribution was to adapt the LCA framework to territorial systems and create a new approach, called “territorial LCA”. Four major methodological bottlenecks have been identified and proposals have been made to overcome them, i.e., (i) functional unit definition, (ii) boundary selection, (iii) data collecting, and (iv) the refinement of the Life Cycle Impact Assessment phase in order to provide useful indicators for decision making in a local context. One of the main adaptations is the consideration of the territorial multifunctionality. The various functions provided by a territory are not an input of the studied system like in a conventional LCA (through the functional unit definition), but are now the results of an assessment method which provides two kinds of indicators, i.e. indicators of services provided by the territory (land use functions) and indicators of environmental impacts generated by the territory. The last step was to implement the territorial LCA framework on a case study, the territory of Bassin de Thau, located on the French mediterranean coast, in order to evaluate its value (assessment method that is transversal, multicriteria and global), its feasibility (regarding data collection) and its robustness (sensitivity to the environmental impact assessment method).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?