Étude des gènes R-spondin1 et Sox9, impliqués dans les inversions de sexe et l’homéostasie de l’ovaire adulte chez la souris

par Eva Pauper

Thèse de doctorat en Interactions moléculaires et cellulaires

Sous la direction de Marie-Christine Chaboissier.

Soutenue le 05-09-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale des Sciences de la vie et de la santé (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) , en partenariat avec Institut de biologie Valrose (laboratoire) et de Institut de Biologie Valrose (laboratoire) .

Le président du jury était Eric Pailhoux.

Le jury était composé de Marie-Christine Chaboissier, Eric Pailhoux, Nathalie Di Clemente-Besse, Nadine Binart, Isabelle Gillot.

Les rapporteurs étaient Nathalie Di Clemente-Besse, Nadine Binart.


  • Résumé

    Mon laboratoire d’accueil a participé à l’identification du gène R-spondin1, dont les mutations sont responsables d’anomalies cutanées telles que l’hyperkératose palmo-plantaire, les prédispositions aux cancers spinocellulaires et certains types d’inversions de sexe. La génération du modèle murin a permis de montrer que RSPO1, un activateur de la voie de signalisation Wnt/ßcatenin, est nécessaire à la différenciation ovarienne. R-spondin1 et Sox9 sont connus comme étant des facteurs clé de la détermination du sexe femelle et mâle respectivement. J’ai tout d’abord participé à l’étude de leur fonction dans les pathologies d’inversions de sexe afin de déterminer le rôle de chacune de ces voies dans ces processus. L’étude de 2 modèles murins, d’invalidation conditionnelle du gène Sox9, ainsi que de double invalidation des gènes Sox9 et R-spondin1, a permis de montrer que la détermination du sexe est une balance entre la voie de signalisation mâle activée par les Sox et la voie de signalisation femelle activée par R-spondin1. Dans la 2ème partie de ma thèse j’ai évalué le rôle de R-spondin1 dans la physiologie de l’ovaire post-natal en étudiant un modèle murin de gain-de-fonction de R-spondin1 dans l’ovaire, puisque celui-ci est normalement faiblement exprimé au stade adulte. Cette partie de l ‘étude a démontré que le maintien de l'expression de R-spondin1 empêche les cellules nourricières de l’ovaire, les cellules de la granulosa, de se différencier, empêche l'atrésie folliculaire et favorise l’apparition de kystes sanguins après ovulation.

  • Titre traduit

    Study of the genes R-spondin1 and Sox9, implicated in sex reversals and in the adult ovary homeostasis in mice


  • Résumé

    Our lab has contributed to the identification of the R-spondin1 (Rspo1) gene. Disruption of this gene leads to different defects such as palmoplantar hyperkeratosis, predisposition to squamous cell carcinoma and sex reversals. Establishment of the mouse model led to the result that RSPO1, which activates the WNT/ßcatenin signaling pathway, is necessary for ovarian differentiation. Rspo1 and Sox9 are known to be key factors in female and male sex determination, respectively. I first participated to the study of their role in sex reversals, in order to determine the role of each pathway in these processes. The study of 2 different mouse models (conditional knockout of Sox9 and R-spondin1/Sox9 double knockout), led us to the conclusion that sex determination is a balance between the male pathway activated by Sox genes and the female pathway activated by R-spondin1. I then evaluated the role of R-spondin1 in the adult ovary using a mouse model over expressing R-spondin1 in the ovary, as it is usually downregulated in the adult. I was able to observe that maintenance of R-spondin1 expression in the adult keeps the granulosa cell lineage from differentiating properly, prevents atresia in the ovary and may contribute to the formation of blood filled cysts following ovulation. In conclusion, our study shows that sex determination and adult ovary homeostasis need to be highly regulated. Deregulation of key genes such as R-spondin1 can lead to different pathologies, such as sex reversal and tumor formation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.