Histoire des méthodologies de l'enseignement du français en Chine (1850-2010)

par Yan Xu

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Jean-Pierre Cuq et de Rong Fu.

Soutenue le 18-12-2014

à Nice en cotutelle avec l'Université des langues étrangères (Pékin). Département de français , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice ; ...-2016) , en partenariat avec InterDidactique, Didactique des Disciplines et des Langues (Nice) (laboratoire) et de InterDidactique- Didactiques des Disciplines et des Langues / I3DL (laboratoire) .

Le président du jury était Fatima Chnane-Davin.

Le jury était composé de Jean-Pierre Cuq, Rong Fu, Fatima Chnane-Davin, Dongmei Dai, Xiuli Wang, Zhu Wang, Qingsheng Tian.


  • Résumé

    Par la présente étude, nous nous proposons d’étudier la notion de « méthodologie chinoise » réclamée par les acteurs chinois qui travaillent dans l’enseignement des langues étrangères en général et dans celui du français en particulier. Depuis des années, le terme est formulé et répété, sans qu’une recherche sérieuse soit menée sur sa légitimité ni sur sa définition. Pour l’élucidation de cette vision floue, nous tâchons d’adopter une approche à la fois historique et didactique en creusant les méthodologies qui ont été adoptées dans l’enseignement du français en Chine dès son origine, c’est-à-dire de l’an 1850 jusqu’à nos jours. Par cet effort de reconstitution chronologique, nous cherchons à révéler si une « méthodologie chinoise » a été bien constituée sur le terrain à un moment donné de l’histoire, et le cas échéant, à clarifier son sens. Durant la recherche, nous avons réussi à repérer les précieuses idées et pratiques pédagogiques qui sont nées du terrain en les concrétisant par d’innombrables documents historiques précieux. Et par ce « passage au méta », nous essayons, même si c’est pour une part modeste, de combler le vide regrettable à la conceptualisation des expériences locales dont souffre la discipline du FLE en Chine, et de là, d’apporter quelques réflexions personnelles sur la question de l’identité d’une méthodologie quelconque de l’enseignement des langues étrangères dans un contexte mondialisé.

  • Titre traduit

    History of methodologies of teaching French in China (1850-2010)


  • Résumé

    For this study, we propose to study the concept of “Chinese methodology” demanded by Chinese actors working in the teaching of foreign languages in general and the French in particular. For years, the term is made and repeated, without any serious research is conducted on its legitimacy and its definition. For the elucidation of this blurred vision, we strive to adopt an approach that is both historical and didactic by digging methodologies that have been adopted in the teaching of French in China since its origin, that is to say, the year 1850 to today. By this time rebuilding effort, we seek to reveal whether a “Chinese methodology” was well formed on the ground at some point in history, and if necessary, to clarify its meaning. During the research, we were able to identify valuable ideas and teaching practices that are born of the land by translating them into countless precious historical documents. And by this “pass meta”, we try, even if it is for a small part, to fill the empty damaging to the conceptualization of local experiences suffered by the discipline of the ELF in China, and than to empty, to make some personal reflections on the question of the identity of any particular method of teaching foreign languages in a globalized world.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.