Quand l'intime devient éthique : du régionalisme à l'universel dans la Trilogie niçoise de Louis Nucera

par Fabienne Langoureau-Morel (Morel)

Thèse de doctorat en Langues et littératures francaises

Sous la direction de Alain Tassel.

Soutenue le 15-12-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Laboratoire LIRCES-EA 3159 (Nice) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire Récits- Cultures et Sociétés / LIRCES (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Morzewski.

Le jury était composé de Alain Tassel, Christian Morzewski, André Alain Morello, Sylvie Ballestra-Puech.

Les rapporteurs étaient Christian Morzewski, André Alain Morello.


  • Résumé

    Dans cette seconde partie du XXe siècle, les écrivains cherchent à déchiffrer les bouleversements du monde. La réflexion de Louis Nucera, dans ce contexte d’après guerre, reste trop peu connue. Elle balaie pourtant plusieurs champs littéraires. L’impression laissée par la musicalité de ce monologue intérieur ne ressemble à rien de connu. Le récit laisse la place à une déambulation labyrinthique dans les dédales de la mémoire, à la recherche de la mère trop tôt disparue. Nourri d’une profusion de petits portraits, le « romancero nucerien » devient un véritable album de famille du petit peuple niçois. Le lecteur s’y découvre des ancêtres auxquels il se sent scellé. Ces voix intimes ne le quitteront plus. Les romans de la Trilogie plongent également le lecteur en plein cœur de l’Histoire et de ses crises. Avenue des Diables-Bleus, Chemin de la Lanterne et Le Kiosque à musique couvrent vingt-trois siècles. A l’heure où s’affrontent littérature de l’engagement et écoles littéraires ambitieuses, Louis Nucera fait le choix d’une voix solitaire et intime. Il peint ce peuple niçois, en ne cessant de le louer pour l’authenticité de ses valeurs humaines. Egalement, se déchiffre, comme sur un palimpseste, une histoire personnelle du communisme français, des illusions à la prise de conscience. L’écrivain en appelle alors à une véritable philosophie de la vie, où les seules entités à valoir encore la peine se nomment amis, famille et couple amoureux. La seule règle à suivre est de retrouver le sens de l’effort et du travail, et de continuer à transmettre les enseignements du passé. Se déploie également une incessante recherche littéraire et une réflexion sur l’acte d’écriture.

  • Titre traduit

    When the intimate becomes ethics : from regionalism to the universal in Louis Nucera’s Nice Trilogy


  • Résumé

    In the second half of the twentieth century, writers tried to fathom the world’s upheavals. Louis Nucera’s writings in this post-war context are little known. Yet they cover numerous literary genres. The musical quality of his interior monologue leaves us with an impression unlike anything we have ever known. His narrative becomes a labyrinthine meandering through the maze of memory, in search of a mother gone too soon. The “romancero nucerien”, consisting of a plethora of short portraits, becomes a true family album of the ordinary people of Nice. The reader finds traces of ancestors which will never leave him. The Trilogy novels also plunge the reader into the heart of history and its crises. Avenue des Diables-Bleus, Chemin de la Lanterne and Le Kiosque à Musique span no fewer than twenty-three centuries. At a time when committed literature and ambitious literary schools were vying with each other, Louis Nucera chose to resort to a solitary and intimate voice. He depicts the ordinary people of Nice whilst constantly praising them for the authenticity of the human values they embody. Underneath the captivating voice of these intimate family novels, one can also read, as if it were a palimpsest, a personal history of French communism from illusions to awakening. The author draws upon a true philosophy of life, in which the only entities still worth fighting for are friends, relatives and loving couples. The only rule to be followed is to rediscover a sense of endeavour and a taste for hard work and to keep imparting the lessons of the past. Both an endless literary quest and a painful reflection on the act of writing unfold in his novels.Key-words: Louis Nucera, Nice, 20th century French literature, mother, memory, novel, autobiography, auto fiction, poetic narrative, portrait, historical novel, history, communism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.