L'Épitomé des Ethniques de Stéphane de Byzance comme source historique : l'exemple de l'Europe occidentale

par Marc Bouiron

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie

Sous la direction de Arnaud Zucker et de Dominique Garcia.

Soutenue le 17-12-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Culture et Environnements- Préhistoire- Antiquité- Moyen-Age / CEPAM (laboratoire) .

Le président du jury était Pascal Arnaud.

Le jury était composé de Margarethe Billerbeck.

Les rapporteurs étaient Didier Marcotte, Pierre Moret.


  • Résumé

    Le lexique géographique de Stéphane de Byzance, appelé sous une forme abrégée Ethnika, rassemble les « géonymes » ayant une forme dérivée, suivant la définition des grammairiens antiques (ethnique, féminin, ktétique…). Il fait l’objet ici d’une relecture attentive, en analysant en particulier les taux de réduction variables suivant les parties de l’œuvre (divisée probablement à l’origine en 60 livres).L'analyse précise permet de déterminer plusieurs périodes d'agrégation des informations, la plus importante provenant d'un lexique-source daté des environs du milieu du IIe siècle de notre ère. L'étude du corpus des mentions se rapportant à l'Europe occidentale (moins l'Italie) permet d'affiner l'information remontant aux auteurs grecs et donne de nouvelles attributions à certaines mentions. Il est dès lors possible de mieux contextualiser les géonymes qui sont cités par Stéphane de Byzance.

  • Titre traduit

    The Ethnika's Epitome of Stephen of Byzantium as a historical source : the example of Western Europe


  • Résumé

    The geographical lexicon of Stephen of Byzantium, called in abbreviated form Ethnika, brings together the "géonymes" with a derivative form, as defined by ancient grammarians (ethnic, female, ktetika ...). It is the subject here of a careful reading, analyzing in particular the variable reduction rate according to the parts of the work (probably originally divided into 60 books).The precise analysis identifies several periods aggregation of information, the most important from a source-lexicon dated around the middle of the second century AD. The study mentions the corpus relating to Western Europe (minus Italy) refines the information back to the Greek writers and gives new comprehension on certain information. It is therefore possible to better contextualize "géonymes" cited by Stephen of Byzantium.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2017

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.