Le maximalisme dans la Popular Music : L'exemple de King Crimson et du rock progressif

par Maxime Cottin

Thèse de doctorat en Arts, musicologie

Sous la direction de Jean-Louis Leleu.

Soutenue le 02-12-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (Nice) (laboratoire) et de Centre Transdisciplinaire d'Épistémologie de la Littérature / CTEL (laboratoire) .

Le président du jury était Vincent Tiffon.

Le jury était composé de Jean-Louis Leleu, Vincent Tiffon, Christophe Pirenne, Philippe Gonin.

Les rapporteurs étaient Vincent Tiffon, Christophe Pirenne.


  • Résumé

    L'objectif de la thèse est d'établir une physionomie du maximalisme musical présent dans le répertoire de la popular music, plus précisément celui du Rock Progressif au travers l'exemple de King Crimson. Je me suis appliqué, pour ce faire, à identifier quels sont les éléments de l'idiome rock soumis au processus de maximalisation, et quels éléments, présents dans le langage du Rock Progressif, sont empruntés à des genres musicaux extérieurs à la popular music.La thèse comporte deux grands chapitres. Le premier explore les techniques d’écriture et l’esthétique de la popular music, en s’intéressant de près aux questions du langage musical, de l’improvisation et du sens, dans un corpus allant du blues à la pop music. La seconde partie détaille la manière dont se manifeste le processus de maximalisation des structures musicales (harmonie, rythme, forme) dans le répertoire du Rock Progressif anglais. L’exemple de King Crimson est de ce fait particulièrement remarquable dans la mesure où la démarche des musiciens était de combiner l’énergie du rock afro-américain à un vocabulaire musical issu de la musique savante occidentale du début du XXe siècle. Ainsi sont utilisées des structures de hauteurs faisant intervenir une division de l’octave par l’intervalle de triton, qui engendre, entre autres, l’échelle octotonique. L’analyse de la composition « Larks’ Tongues in Aspic » montre comment se combinent des structures de natures différentes, telles que des cycles d’intervalles, des tétracordes, l’échelle octotonique et l’échelle diatonique.

  • Titre traduit

    Maximalism in Popular Music : The example of King Crimson and Progressive Rock


  • Résumé

    He goal of the thesis is to establish a physiognomy of musical maximalism in popular music’s repertoire, specifically that of the Progressive Rock through the example of King Crimson. I applied, for that purpose, to identify what were the elements of the rock idiom subjected to the process of maximalization, and what features of the Progressive Rock’s language were borrowed from outside musical genres.The thesis comprises two major chapters. The first explores the writing techniques and the aesthetics of popular music, as interested in issues of musical language, improvisation and meaning, in a corpus ranging from blues to pop music. The second part details the way in which occurs the process of maximalization of musical structures (harmony, rhythm, form) in the English Progressive Rock’s repertoire. The example of King Crimson is noteworthy insofar as the approach of musicians was to combine the energy of African-American rock to a musical vocabulary derived from early 20th century Western art music. So are used pitch structures involving a division of the octave at the interval-class 6, which produces, among other things, the octatonic scale. The analysis of “Larks' Tongues in Aspic” shows how are combined different pitch structures, such as interval cycles, tetrachords, the octatonic scale and the diatonic scale.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.