La langue de l'Apollon de Delphes : analyse linguistique, poétique et systématique des recueils d'oracles

par Gérard Rainart

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Arnaud Zucker.

Soutenue le 08-12-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Centre d'études Préhistoire, Antiquité, Moyen âge (Sophia-Antipolis, Alpes-Maritimes) (laboratoire) et de CEPAM (laboratoire) .

Le président du jury était Michèle Biraud.

Le jury était composé de Arnaud Zucker, Michèle Biraud, Michel Briand, Renée Koch Piettre, José Antonio Fernández Delgado.

Les rapporteurs étaient Michel Briand, Renée Koch Piettre.


  • Résumé

    La présente thèse tend à démontrer l’existence d’une langue oraculaire, spécifique au sanctuaire apollinien de Delphes ; elle s’appuie sur un corpus de deux cent vingt et un oracles conçus dans l’esprit de la divination chresmologique delphique. Ces textes recueillis par les inscriptions, et surtout par la littérature qui les cite abondamment, servent de supports d’analyse pour dégager les traits caractéristiques de la formulation oraculaire, linguistiques, stylistiques et poétiques au sens large du terme. L’étude part des recueils d’oracles qui se sont constitués dès l’époque classique, avec des buts divers, et ont perduré jusqu’à l’époque impériale romaine. La première partie, qui analyse la présence de la chresmologie dans les textes, vise à y retrouver des traces de la divination delphique et à établir toutes les étapes de la production et de la réception oraculaire. Une fois ces données présentées, la deuxième partie fait une étude systématique des recueils d’oracles delphiques, de l’Antiquité à nos jours ; elle envisage aussi les oracles cités. La troisième partie a pour but de travailler les seuls textes dans le seul contexte de leur production et de révéler ce qui fait à la fois l’unité et la diversité du corpus : en relevant des procédés de langue et de style, l’étude définit une langue spécifique à l’Apollon de Delphes : la langue d’Apollon.

  • Titre traduit

    The language of the god Apollo at Delphi : linguistic, stylistic and systematic analysis of the oracular collections


  • Résumé

    The study of 221 oracles from the Delphic sanctuary shows how a language has been created, specific to the sanctuary of Delphi : it is the voice of the god Apollo and his own language. The oracular texts, conceived in the spirit of the Delphic chresmologic divination, collected by inscriptions and especially by the literature which quotes them abundantly, are used as supports to analyse the linguistic, stylistic and poetic aspects and processes of the Delphic oracular language. The first part, which analyses the presence of the Delphic divination in the texts, shows that linguistically the oracles are exchanges between an enquirer and the god ; it is possible to find all the stages of their production and reception. The second part analyses the setting up of the Delphic collections, from Antiquity to our times. The third part shows a strong propensity for establishing linguistical codes, when it offers examples of meticulous, argumentative constructions. It also underlines the importance of the images (metaphors), puns, plays on syntactic or lexical antitheses, frequent riddles which the god subjects to the clearsightedness of the enquirers. The Delphic oracles are considered to be quoted texts which vary less in their enunciation than in their functions. We can tell that an oracular genre really exists, but the particular genre cannot exist without the others genres and depends on them. A Delphic oracular genre really exists, because the Delphic shrine was very powerful and very well known in the ancient Greek civilization as a cultural center, because we find in the Greek literature imitations of the oracles (pastiche and parody). Even if the texts do not belong to a specific and independent work, they present many linguistic and stylistic common marks : La langue d’Apollon (Apollo’s language).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.