Perspectives développementales des marqueurs cognitifs du décours temporel des symptômes ESPT

par Morgane Gindt

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Lucile Chanquoy et de René Garcia.

Soutenue le 29-09-2014

à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) , en partenariat avec Centre national de la recherche scientifique (France). Unité mixte de recherche (6039) (laboratoire) et de Bases- Corpus- Langage (UMR 7320) / BCL (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Benoît.

Le jury était composé de Lucile Chanquoy, René Garcia, Michel Benoît, Sonia Pellissier, Jean-Philippe Raynaud, Grazia Ceschi.

Les rapporteurs étaient Sonia Pellissier, Jean-Philippe Raynaud.


  • Résumé

    Ce travail examine l’impact de la symptomatologie liée à l’état de stress post-traumatisme sur certains processus cognitifs, comme l’attention, la mémoire ou encore les fonctions exécutives, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes. La première étude, évaluant l’attention, a mis en évidence que les enfants ayant des symptômes sub-cliniques ESPT se caractérisent par des biais attentionnels affectant les mots négatifs et reliés au traumatisme vécu, alors que les adultes n’en présentent que pour les items reliés au traumatisme. Les mécanismes inhibiteurs, chez les enfants ESPT, sont altérés pour les informations liées à la peur. Les adultes, en revanche, ont des troubles pour ces items uniquement lorsqu’ils ont un trouble comorbide. De surcroît, ce travail a permis de montrer que les troubles cognitifs présents dans l’ESPT sont intermittents, chez l’adolescent. En phase symptomatologique, les patients ESPT se distinguent par une diminution des performances pour la mémoire épisodique, la mémoire de travail et l’inhibition des informations liées à la peur. Lors de la rémission, les déficits cognitifs apparaissent comme plus importants, affectant la mémoire à court terme, la mémoire de travail, la mémoire épisodique, la vitesse de traitement de l’information. Trois mois après la rémission, ces déficits ne sont plus présents. Enfin, des marqueurs cliniques et cognitifs du risque de maintien ou de réapparition des symptômes ESPT ont été trouvés. Parmi eux la réaction subjective face au traumatisme, les symptômes résiduels, le fonctionnement de la mémoire épisodique ou encore les troubles attentionnels (inhibition et biais attentionnels) pourraient permettre d’identifier des profils d’individus présentant des risques de rechute importants. De façon générale, ce travail met en évidence les conséquences cognitives spécifiques des traumatismes dans l’enfance, ainsi que le rôle majeur de la comorbidité dans le maintien de ces déficits.

  • Titre traduit

    Developmental perspectives of cognitive markers on temporal course of PTSD symptoms


  • Résumé

    This work examine PTSD symptoms impact on cognition: attention, memory and executive functions to child, adolescent and adult. The first study, on attention, shows that child with sub-Clinical PTSD symptoms are characterized by attentional bias for negative and threat-Related stimuli. Adults have attentional impairment only for threat-Related information. Anxious symptoms leads to a generalization of attentional bias for child and adult. Inhibition, for PTSD child, present a deficit for threat-Related faces. This work shows that cognitive impairment on PTSD adolescents are irregular. During symptomatic phase, episodic memory, working memory and inhibition for threat-Related information are degraded. After therapy, cognitive impairment are more important: short-Term memory, working memory, episodic memory, treatment of information are distorted. Attentional bias for threat-Related stimuli and inhibition difficulties for anger and happy faces appear. Three month after, these impairment are not presented.Also, clinical and cognitive markers of chronic PTSD or relapse are found. Traumatic distress, residual symptoms, episodic memory or attentional impairment (attentional bias and inhibition) are identified as risk markers for PTSD. This work shows cognitive consequences of trauma in childhood and major function of co-Morbidity on these consequences.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.