Histoire philosophique de la physiognomonie de l'Antiquité à l'Age classique

par Laetitia Marcucci

Thèse de doctorat en Philosophie, épistémologie

Sous la direction de Carole Talon-Hugon.

Le président du jury était Arnaud Zucker.

Le jury était composé de Carole Talon-Hugon, Arnaud Zucker, Marie-Dominique Couzinet, Pierre Caye, Jean Seldengart, Hervé Pasqua.

Les rapporteurs étaient Marie-Dominique Couzinet, Pierre Caye.


  • Résumé

    Notre enquête entend présenter les enjeux philosophiques soulevés par la physiognomonie, cet art, cette technique, cette pseudoscience qui entend connaître et prétend juger un individu en se fondant sur l’étude de sa complexion physique. Le corpus des textes afférents, hétérogène et protéiforme, s’appuie sur des pans entiers de pratiques et de savoirs anciens quasiment tombés dans l’oubli et qui continuent à nourrir néanmoins l’histoire des représentations. Notre corpus s’étend depuis les origines mésopotamiennes de la physiognomonie jusqu’à l’Age classique. La méthode adoptée est historique et conceptuelle. Elle a permis d’établir que l’histoire de la physiognomonie s’organise autour de deux grands paradigmes : paradigme de l’analogie et paradigme de l’expression, dont il s’agit de montrer l’articulation chronologique et logique. Les schèmes de pensée à l’œuvre étayent une sémiologie et une herméneutique dans différentes directions : médicales, mantiques, esthétiques. L’analyse raisonnée du maillage des classifications et des correspondances que la physiognomonie implique, permet de dessiner les frontières topologiques et symboliques de l’humain, aux confins de la rationalité et de l’imagination.

  • Titre traduit

    Philosophical history of physiognomony from Antiquity to Classical Age


  • Résumé

    The purpose of our research is to explore the philosophical issues raised by physiognomy – an art, a technique, a pseudoscience according to which an individual’s inner nature can be revealed and judged on the analysis of his physical features. Our heterogeneous and protean body of references relies on whole panels of practices and ancient skills that have somehow sunk into oblivion but still keep feeding the history of representations. Our body of research is spanning a wide period, ranging from the Mesopotamian origins of physiognomy to the Classical Age. Our method of investigation focuses on the history of ideas and concept analysis. It has allowed us to assert that the history of physiognomy is built on two paradigms: the paradigm of analogy and the paradigm of expression whose chronological and logical articulations are to be defined. The thought processes involved support semiological and hermeneutical approaches that take different directions: medical, ominous and aesthetics ones. An accurate reasoned analysis of the texture of classifications and correspondences woven by physiognomy enables us to draw the topological and symbolical frontiers of the Human, on the fringes of rationality and imagination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.