Contribution à la compréhension des facteurs à l'origine de la faible utilisation du rapport d'audit en France : cas des investisseurs institutionnels et des analystes financiers.

par Aymen Abbadi

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Claude Juhel et de Faouzi Jilani.

Le président du jury était Robert Teller.

Le jury était composé de Jean-Claude Juhel, Faouzi Jilani, Robert Teller, Jean-Guy Degos, Éric Séverin.

Les rapporteurs étaient Jean-Guy Degos, Éric Séverin.


  • Résumé

    Cette recherche présente un double objectif. Dans un premier temps, elle s’intéresse à la compréhension de la perception de l’utilité du rapport d’audit (RA) suite à l’introduction de réformes cherchant à le moderniser. Dans un deuxième temps, elle est orientée vers la compréhension des facteurs qui sont à l’origine de la faible utilisation du RA.Ce rapport bien qu'il dispose d’un potentiel informationnel, demeure peu utilisé et fait l’objet d’une lecture binaire de la part des utilisateurs qui ne le consultent pas régulièrement. Partant de ces constats, et conformément aux objectifs de notre recherche, nous avons conduit des entretiens semi-directifs auprès de soixante-neuf (69) investisseurs institutionnels et analystes financiers français. Notre positionnement interprétatif et la méthodologie qualitative mise en œuvre, nous ont aidés à cerner la place qu’occupe le RA chez les utilisateurs français et le degré d’utilisation qu’ils lui réservent. Ainsi, les résultats de notre étude nous ont permis de comprendre que, malgré les réformes introduites sur le RA en France, il demeure peu utilisé et il est perçu comme un document subsidiaire. Nous classerons les facteurs qui se trouvent à l’origine de cette situation en trois familles: des facteurs liés au RA, des facteurs liés à l’auditeur et des facteurs liés aux utilisateurs. Nous concluons que la faible utilisation du RA n’est pas due uniquement à la forme et au contenu de ce document. La perception de l’image des CAC et de leur indépendance influence aussi l’utilisation du RA. Au même titre, la méconnaissance du processus d'audit renforce le décalage dans la perception du message d'audit et l'utilisation du RA.

  • Titre traduit

    Contribution to understanding factors underlying the non use of audit report in France : Case of institutional investors and financial analysts


  • Résumé

    This research sets out two aims. Firstly, it is interested in understanding the perceived usefulness of audit report (AR) by a sample of French users in the wake of recent developments of the normative framework and introduction of reforms seeking to modernize this report. Secondly, it is focused on understanding factors that are causing AR’s lack of attractiveness and use. The AR as a result of the audit process has an informational potential that allows it to be considered as a governance mechanism. However, the AR remains unattractive and poorly used. On this basis, and according to the objectives of our research, we conducted an empirical study in two phases based on semi-structured interviews with sixty-nine (69) French professionals, mainly, institutional investors and financial analysts. The interpretive epistemological position of our research and the qualitative methodology used, helped us to identify the place hold by the AR in French professionals’ decisional process.The results of our study allowed us to understand that despite reforms introduced on the French AR, it stills rarely used by professionals and perceived as an alternative document. We classify factors that are responsible of this situation into three families: factors related to the report itself, factors related to auditors, and factors related to users of AR. We conclude that the low use of AR is not due, only, to the form and the content of this document. The perception of auditors’ image and their status influences the use of AR. In the same time, the ignorance of audit process contributes to the worsening of audit expectation gap and the use of the AR.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.