(Re)writing Pathways : Oral Tradition, Written Tradition, and Identity Construction in Kanaky/Nouvelle-Calédonie

par Emma Sinclair-Reynolds

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Dominique Jouve et de Raylene L Ramsay.

Le président du jury était Claire Moyse-Faurie.

Le jury était composé de Dominique Jouve, Raylene L Ramsay, Claire Moyse-Faurie, Brian Boyd, Ruth Louise Diver.

Les rapporteurs étaient Claire Moyse-Faurie.

  • Titre traduit

    Les chemins de la réécriture : tradition orale, tradition écrite et construction identitaire en Kanaky/Nouvelle-Calédonie


  • Résumé

    Comment les traditions orales kanak pourraient-elles agir au-delà de leurs frontières habituelles et influencer les processus de construction identitaire dans la société néo-calédonienne contemporaine ? Notre travail explore les interactions entre la tradition orale kanak et la tradition écrite néocalédonienne, en examinant les textes de réécriture, ces lieux de rencontre entre traditions qui constituent un espace de patrimoine commun. Cette thèse retrace les chemins d’une histoire, Le Chef et le lézard (dont on trouve de multiples versions dans les différentes traditions orales kanak), dans la tradition écrite. Sont élucidés les contextes historiques, politiques et littéraires des processus de production de versions de l’histoire, afin de mettre en évidence les forces en oeuvre, et d’éclairer la manière dont les représentations qui y figurent pourraient participer aux processus de construction identitaire. Les outils conceptuels employés sont la « réécriture », la « vā » (l’espace relationnel océanien d’échange et de rencontre),ainsi que la littérature comme « outil de renforcement communautaire ». La contribution originale qu'apporte notre travail consiste en démontrant le degré et l’étendue de l’intégration d'une histoire kanak dans le polysystème littéraire néo-calédonien ; en soulignant le rôle actif joué par des acteurs kanak dans les processus de réécriture ; en créant une métaphore étendue géographique du paysage littéraire néo-calédonien ; en témoignant de la richesse des traditions orales et écrites de Kanaky/Nouvelle-Calédonie ; et en constituant une passerelle entre les chercheurs/lecteurs non-francophones et la littérature néo-calédonienne.


  • Résumé

    How might Kanak oral traditions move beyond their usual boundaries and influence identity construction processes in contemporary New Caledonian society? This thesis explores the interactions between Kanak oral tradition and New Caledonian written tradition, by examining the (re)writings that are places of encounter between these traditions, and thus constitute a space of shared heritage. This study traces the pathways taken by a story, Le Chef et le lézard, (a number of versions of which are found in different Kanak oral traditions), as it moves into and within written tradition. The historical, political, and literary contexts of the (re)writing processes that produce versions of Le Chef et le lézard are elucidated, to demonstrate the forces at work and shed light on how the representations that figure in the (re)writings might participate in identity construction processes. The conceptual tools used in the study include: rewriting; vā (the relational space of exchange and encounter found throughout Oceania); and literature as a means of building community. The original contribution of this thesis has been to demonstrate the degree and the extent of the integration of a Kanak story into the New Caledonian literary polysystem; to highlight the active role played by Kanak actors in the rewriting process; to develop anextended geographic metaphor for the New Caledonian literary landscape; to bear witness to the richness of oral and written traditions in Kanaky/Nouvelle-Calédonie; and to create a bridge between non-Francophone researchers/readers and New Caledonian literature (oral and written).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Nouvelle Calédonie (Nouméa). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.