Les dispositifs d'analyse de la pratique dans le travail social et les stratégies paradoxales

par Laurent Sautereau

Thèse de doctorat en Sciences de l'education

Sous la direction de Bertrand Bergier.


  • Résumé

    For what reasons are practice analysis programs widely used in the field of social work? This is the question which prompted us to explore these programs, the social work practices and their paradoxes. In spite of the theoretical diversity among all practice analysis programs, the quest for sense seems to be a motive common to all. A number of elements contribute to questioning the sense of social workers’ action : a « professional group » with blurred boundaries, instability in the definition of their missions, instability in the public and social work methods; societal changes linked to the effects of post modernity. Such an unstable combination of facts may produce paradoxes which, according to Barel (1989), are due to systems being all tangled up. These systems, depending on the existential and societal contexts of the actors involved may appear merged and non-paradoxical to them, or separate and paradoxical. Such paradoxes alter the sense of the action. To adapt, actors may resort to «double» strategies that enable to answer contradictory instructions, stemming from different systems. By observing and analyzing a practice analysis program implemented in a medical social centre, we will therefore seek to identify the paradoxes involved, their nature and the strategies developed to regulate them.

  • Titre traduit

    Practice analysis programs in social work and paradoxal strategies


  • Résumé

    Pour quelles raisons les dispositifs d’analyse de pratiques sont -ils plébiscités dans le champ du travail social ? Telle est la question qui nous a conduit à explorer ces dispositifs, la pratique du travail social, et ses paradoxes. Malgré la diversité théorique des dispositifs d’analyse de la pratique, la quête de sens semble être un motif commun. Plusieurs éléments contribuent à remettre en cause le sens de l’action des travailleurs sociaux: un « groupe professionnel » aux frontières floues, l’instabilité de la définition des missions, des publics et des méthodes du travail social; le s mutations sociétales liées aux effets de la postmodernité. Cet ensemble instable produirait des paradoxes qui, selon Barel (1989), tiennent à l’enchevêtrement des systèmes. Ceux -ci, en fonction des contextes existentiels et sociétaux des acteurs, apparaissent à leurs yeux fusionnés et non paradoxaux, ou séparés et paradoxaux. Ce sont ces paradoxes qui altèrent le sens de l’action. Pour s’y adapter, les acteurs mobiliseraient des stratégies « doubles » permettant de répondre à des injonctions contradictoires, issues de différents systèmes. Nous chercherons alors, au travers de l’observation et de l’analyse d’un dispositif d’analyse de pratiques au sein d’un établissement médico-social, à identifier les paradoxes en présence, leur nature, et les stratégies élaborées pour les réguler. Ce travail renseignera aussi sur les facteurs d’émergence des paradoxes et la place des dispositifs d’analyse de pratiques dans leur régulation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (881 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 332-339. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.