L' épistémologie du libre-arbitre dans la tradition analytique

par Jean-Baptiste Guillon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Cyrille Michon.


  • Résumé

    In the last fifty years, the philosophy of free will, and the philosophy of knowledge (epistemology) have made considerable progress in analytic philosophy. Nevertheless, those results haven’t been brought together to provide an epistemology of free will. This is a pity since the issue of free will raises a properly epistemological problem, a problem that is traditional but still pressing nowadays. The problem can be presented as a trilemme: (1) it seems that we know that we have free will, (2) it also seems that free will requires causal indeterminisms, and yet (3) it seems that we couldn’t possibly know about causal indeterminisms without deep scientific investigation. This is what Christopher Peacocke has called an “Integration Challenge”: how can we “integrate” our metaphysics of free will with an epistemology that would let us know about it? In this study, my purpose is to reshape the state of the contemporary debate, showing that every existing thesis can be presented as a possible response to the Integration Challenge. Ultimately, I defend the “libertarian introspectionnist” response: (1) we do know the existence of free will from the experience we commonly have of it in action (introsepctionnism), (2) free will does entail the existence of causal indeterminisms (incompatibilism), but (3) we can make up an epistemological model in which our common experience of free will gives us genuine knowledge of causal indeterminism.

  • Titre traduit

    The epistemology of free will


  • Résumé

    La philosophie analytique a réalisé, depuis une cinquantaine d’années, des progrès considérables en philosophie du libre arbitre et en philosophie de la connaissance (épistémologie). Jusqu’à présent, ces différents résultats n’ont pas été réunis pour proposer une épistémologie du libre arbitre. Pourtant, la question du libre arbitre soulève, depuis l’antiquité mais de manière plus pressante aujourd’hui, un problème qui est proprement épistémologique. On peut le formuler comme un trilemme : (1) il semble que nous savons que nous sommes libres, (2) il semble également que le libre arbitre requière des indéterminismes causaux, mais pourtant (3) il semble impossible de connaître l’existence d’indéterminismes causaux sans une étude scientifique approfondie. C’est ce que Christopher Peacocke a appelé un « défi d’intégration » : comment « intégrer » notre métaphysique du libre arbitre avec une épistémologie qui nous permette de le connaître ? Dans cette étude, je m’efforce de reconfigurer le débat contemporain sur le libre arbitre en présentant les différentes thèses existantes (compatibilisme, libertarianisme, indéterminisme « dur ») comme différentes réponses à ce défi d’intégration. Ultimement, je défens une réponse « libertarienne introspectionniste » : (1) nous connaissons effectivement l’existence du libre arbitre sur la base de l’expérience que nous en faisons communément (introspectionnisme), (2) le libre arbitre requière effectivement des indéterminismes causaux(incompatibilisme), mais (3) nous pouvons donner un modèle épistémologique dans lequel notre expérience commune du libre arbitre constitue une véritable source de connaissance de l’indéterminisme causal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (535 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 520.533. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.