La manifestation de l'identité culturelle des étudiants chinois en France dans l'apprentissage du français et dans la communication interculturelle

par Shuying Zhang-Marcot

Thèse de doctorat en Didactique des langues étrangères

Sous la direction de Marie-Françoise Narcy-Combes et de Christine Cuet.


  • Résumé

    Chinese students often face many difficulties during their stay in France. This doctoral thesis analyzes these difficulties in terms of the identity representations which emerge during their learning of French and through intercultural communication. The challenge is to study these representations prioritising a comparative approach to understand the linguistic and cultural differences between Chinese and French students. Methodologically, this thesis is based on a qualitative approach. The corpus is composed of semi-structured interviews and written productions of French and Chinese students. The analysis of the linguistic errors reveals several types of errors due to the transfer of languages. During the French learning process, despite the very positive evaluations of the learning environment in France, students sometimes feel lost when faced with French pedagogical practices. This is explained by the lack of methodological or psychological preparation, or by the fear of being rejected by their community. Regarding intercultural communication, the confrontation of opinions shows that Chinese and French students don’t have the same model of social interaction which leads to misunderstandings and even conflicts when they seek to establish relationships. Ultimately, this research is a contribution to the awareness concerning the role of identity characteristics of students, a better understanding of others in intercultural contexts, and some opportunities to improve pedagogical methods for teachers.

  • Titre traduit

    The manifestationof the cultural identity of chinese students while learning french and through intercultural communication


  • Résumé

    Les étudiants chinois font souvent face à de nombreuses difficultés durant leur séjour en France. Cette thèse analyse ces difficultés sous l’angle de la manifestation des facteurs identitaires survenant dans leur apprentissage du français et dans la communication interculturelle. L’enjeu est d’étudier cette manifestation en privilégiant une approche comparative afin de saisir les différences linguistiques et culturelles. D’un point de vue méthodologique, cette thèse s’appuie sur une démarche qualitative, le corpus est composé d’entretiens semi-directifs et de productions écrites des étudiants franco-chinois. L’analyse des erreurs linguistiques révèle plusieurs types d’erreurs dues aux transferts des langues. Dans l’apprentissage du français, malgré les appréciations très positives sur l’environnement d’apprentissage en France, les étudiants se sentent parfois perdus face à la méthode consistant à guider la réflexion. Cela s’explique par le manque de préparation méthodologique, psychologique ou par la peur d’être rejetés par leur communauté. Concernant la communication interculturelle, les regards croisés montrent que les étudiants chinois et français, n’ayant pas le même modèle d’interaction sociale, ont souvent des difficultés à se synchroniser lors des démarches d’établissement de relations. Ces décalages entraînent des malentendus voire des conflits dans la coopération interculturelle. Au final, ce travail se veut une contribution à la prise de conscience du rôle des caractéristiques identitaires des étudiants, une meilleure connaissance d’autrui dans les contextes interculturels et ainsi que des pistes d’amélioration des méthodes pédagogiques pour les enseignants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (347, 163 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 315-330. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.