Thérapie génique in vivo des hépatopathies héréditaires cirrhogènes par des lentivirus recombinants à immunogénicité atténuée et dans une approche chirurgicale : application à la maladie de Wilson

par Françoise Schmitt

Thèse de doctorat en Biologie, médecine et santé. Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Guillaume Podevin et de Tuan Huy Nguyen.


  • Résumé

    La maladie de Wilson (MW) est une hépatopathie héréditaire régénérative causée par des mutations du gène ATP7B, qui code pour un transporteur hépatocytaire du cuivre. Elle induit une accumulation toxique de cuivre dans le foie et le cerveau, responsable d’une cirrhose précoce et de troubles neuropsychiatriques. Les traitements actuels sont lourds et une transplantation hépatique peut être nécessaire, laissant la place à des alternatives thérapeutiques innovantes, dont la thérapie génique (TG). Nous avons tout d'abord validé plusieurs marqueurs sériques diagnostiques de la MW et de suivi de l'hépatite aiguë, et adapté l'analyse morphométrique numérisée de la fibrose hépatique au rat LEC, modèle animal de la MW. Nous avons ensuite développé une technique d'injection chirurgicale du vecteur lentiviral (VL) en foie isolé en hyperpression, en avons prouvé l'efficacité sur la restauration de la transduction chez des rats pré-immunisés contre la protéine d'enveloppe du VL et l'avons appliquée à la TG du foie fibrotique. Enfin, nous avons créé un VL codant pour le cDNA du gène ATP7B, sous contrôle d'un promoteur foie-spécifique et contenant des séquences-cibles du miR142-3p, contrant la survenue d’une immunité spécifique. Injecté à des rats LEC, il a permis de restaurer à long terme une activité enzymatique de l'ATP7B en quantité suffisante pour induire une expression phénotypique, mais n'a pas empêché l'évolution vers la fibrose hépatique. Ces travaux ont démontré l'applicabilité de la TG in vivo par VL dans la MW, tout en confirmant la nécessité d'un taux de transduction initial très élevé pour obtenir une efficacité thérapeutique suffisante et prévenir toute fibrose hépatique.

  • Titre traduit

    In vivo gene therapy of hereditary regenerative liver diseases with low immunogenic lentiviral vectors and in a surgical approach : application to Wilson's disease


  • Résumé

    Wilson's disease (WD) is a hereditary liver disease due to mutations in the ATP7B gene, which encodes for a copper transporter in the liver. It leads to a toxic accumulation of copper in the liver and the brain, responsible for early cirrhosis and neuropsychiatric disorders. Current medications are burdensome and may imply liver transplantation, which is in favor of alternative therapeutic strategies, such as gene therapy (GT). In this work we have first validated different biological markers for WD diagnosis and acute liver disease progression, as well as the use of computerized morphometric analysis of liver fibrosis in the LEC rat, an animal model for WD. We have then developed a surgical approach for the injection of the lentiviral vector (LV) into an isolated liver in hyperpressure. Its use allowed a restoration of the transduction efficacy after LV injection in rats pre-immunized against the LV envelop protein, and we have addressed its potential for GT in a fibrotic liver. We have then injected in young LEC rats a LV encoding for the cDNA of the ATP7B gene, under control of a liver-specific promoter and containing target sequences of the miR142-3p, to prevent the development of a specific immune response. It allowed a long-term restoration of the ATP7B enzymatic activity, but did not prevent the occurrence of liver fibrosis. Thus, we have demonstrated that in vivo lentiviral GT could be applied to WD, but that a very high initial hepatocytes transduction level was mandatory to achieve a therapeutic efficiency and to prevent the development of liver failure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 165-174 [272 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 14 NANT 23-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.