Generation of new monoclonal antibodies to rhamnogalacturonan fragments

par Fanny Buffetto

Thèse de doctorat en Aspect moléculaire et cellulaire de la biologie – Glycanes de la paroi des cellules végétales

Sous la direction de Fabienne Guillon et de Marie-Christine Ralet.

  • Titre traduit

    Production d’anticorps monoclonaux originaux à partir de fragments de rhamnogalacturonanes


  • Résumé

    Les pectines sont largement présentes dans la lamelle moyenne et la paroi primaire des dicotylédones. Elles sont composées de différents domaines structuraux liés de façon covalente. Les rhamnogalacturonanes II et les rhamnogalacturonanes I sont les domaines pectiques les plus complexes. Le rhamnogalacturonane II est formé d'une chaîne principale d'homogalacturonane sur laquelle sont branchées 5 chaînes latérales contenant de nombreux oses rares. Le rhamnoglaladuronane·I possède un squelette·hétérogène de rhamnoses et d'acides galacturoniques. Ce domaine contient des ramifications constituées d' arabinoses et de galactoses. Pour localiser ces structures in planta, la microscopie en immunofluorescence est une technique·sensible. . . Les immu nomarquages sont réalisés par le biais d' anticorps reconnaissant des structures très spécifiques. Certains anticorps spécifiques des pectines sont déjà disponibles, cependant la productiorn de nouvelles sondes est nécessaire. Pour générer de nouveaux anticorps, des oligosaccharides ,issus de rhamnogalacturonane II et rhamnogalacturonane I ont été isolés. La préparation de ces oligosaccharides a révélé une grande diversité de motifs structuraux composant ces domaines. Les immunisations menées avec les différents oligosaccharides ont permis la génération d'un nouvel amticorps contre·les chaînes latérales des rhamnogalacturonane I. Cet anticorps reconnaît un motif structural, jusqu'alors très peu décrit dans la littérature:, mais présent dans les parois cellulaires riches en galactanes. Cette structure in planta a été localisée dans le tubercule de pomme de terre ainsi que dans les jeunes racines d’Arabidopsis. La fonction de cette structure reste encore à détermi ner.


  • Résumé

    Pectins are widely present in middle lamellae and primary cell walls of dicots. They are composed of different covalently linked structural domains. Rhamnogalacturonan II and rhamnogalacturonan I are the most complex pectic domains. Rhamnogalacturonan II is composed of a homogalacturonan backbone, which carries five different side chains containing rare sugars. Rhamnogalacturonan I has a heterobackbone of rhamnoses and galacturonic acids. This domain contains linear or branched arabinose ‐ and galactose ‐ rich chains. To localize these structures in planta, immunofluorescence microscopy is a sensitive technique. Immunolabelling is performed with antibodies, recognizing specific structures. Some antibodies, which label pectins are already available. However, the production of new probes is required. To generate new antibodies, oligosaccharides from rhamnogalacturonan II and rhamnogalacturonan I were purified. Structural analyses revealed the high diversity of motifs present in rhamnogalacturonan I. Immunizations carried out with the different oligosaccharides have enabled the generation of a new monoclonal antibody binding to rhamnogalacturonan I side chains. This antibody recognizes a molecular motif present in galactan rich sources, which has been poorly described in literature. This structure was localized in planta, in potato tuber and in roots of seedling Arabidopsis. However, function of this structure remains to be determined.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (179 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie, 29 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.