Bridging the gap between social and digital works : system modeling and trust evaluation)

par Nagham Alhadad

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Philippe Lamarre.

Le président du jury était Pascal Molli.

Le jury était composé de Pascal Molli, Marie-Christine Rousset, Bruno Defude.

Les rapporteurs étaient Marie-Christine Rousset, Bruno Defude.

  • Titre traduit

    Combler le fossé entre les mondes sociaux et numériques : modélisation de systèmes et évaluation de la confiance


  • Résumé

    Nowadays, digital systems are connected through complex architectures. Participants to these systems perform activities like chatting or sharing data. Persons, physical and digital resources are involved in these activities, such that a system can be considered as a representation of two worlds, the social world and the digital world and their relations. Evaluating these systems is generally limited to technical aspects. Today, trust becomes an important key in the evaluation process. In this context, we raise two questions: how to formalize the entities that compose a system and their relations for a particular activity? and how to evaluate trust in a system for this activity? Our contributions are divided into two parts. The first part proposes a formal metamodel named SocioPath, to model a system with all entities of social and digital worlds and their relations. The second part evaluates the users’ trust in the systems they use for a given activity. We propose an approach named, SocioTrust, to compute the user’s trust in a system using probability theory. Then we propose a second approach named, SubjectiveTrust that takes into account the uncertainty in the trust values. This approach is based on subjective logic.


  • Résumé

    Aujourd’hui, les systèmes numériques sont interconnectés au travers d’architectures complexes. Les participants à ces systèmes réalisent activités telles que communiquer ou partager des données. Humains, matériels et logiciels sont impliqués dans ces activités, de sorte qu’un système peut être décrit comme la représentation de deux mondes, le monde social et le monde numérique et leurs relations. L’évaluation de ces systèmes est limitée aux aspects techniques. Aujourd’hui, la confiance envers les est devenue un facteur important dans les procédures d’évaluation. Dans ce contexte, nous soulevons deux questions : comment formaliser les entités composant un système ainsi que leurs relations pour une activité particulière ? et comment évaluer la confiance envers un système pour cette activité ? Nos contributions sont divisées en deux parties. La première partie propose un métamodèle formel, nommé SocioPath, qui permet de modéliser un système avec les entités du monde social et numérique et leurs relations. La deuxième partie consiste à évaluer la confiance des utilisateurs envers les systèmes qu’ils utilisent pour une activité donnée. Nous proposons une approche, nommé SocioTrust permettant de calculer le niveau de confiance, qui utilise la théorie des probabilités. Puis nous proposons une seconde approche, sous le nom de SubjectiveTrust, pour prendre en compte l’incertitude dans les valeurs de confiance, cette approche se basant sur la logique subjective.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (121,19 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. Bibliogr. (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.