Développement d'une Affitin anti-CD138 comme nouvel outil pour l'imagerie phénotypique

par Etienne Matous

Thèse de doctorat en Biologie, médecine et santé. Cancérologie

Sous la direction de Michel Chérel et de Barbara Mouratou.


  • Résumé

    L'imagerie phénotypique dans le domaine de la cancérologie est en plein essor. Notre équipe a utilisé une stratégie originale pour développer une nouvelle classe de protéines affines artificielles, les Affitins. Il s'agit de variants de Sac7d, issue de l'archée Sulfolobus acidocaldarius. Ces protéines sont de petite taille (7 kDa), solubles et pourvues d'une très grande stabilité thermique et chimique. Plusieurs études ont permis d'isoler des Affitins de hautes affinités contre différentes protéines d'origine bactérienne ou humaine. En outre, ces protéines peuvent être produites avec un taux d'expression élevé chez E. Coli. Les Affitins présentent donc des propriétés attractives pour une utilisation en imagerie phénotypique en alternative aux anticorps. A l'aide du ribosome display, nous avons sélectionné des Affitins capables de reconnaître le CD138 humain (syndecan-l) sous forme recombinante. Cette protéine transmembranaire est exprimée dans de nombreux carcinomes et son ciblage présente un réel intérêt pour la thérapie et l'imagerie notamment pour le myélome multiple. Le criblage des Affitins sélectionnées par cytométrie en flux a permis d'isoler plusieurs clones présentant des affinités de l'ordre du nanomolaire. La biodistribution d'une Affitin radio marquée a montré un temps de demi-vie biologique adapté à l'utilisation des ces protéines pour la vectorisation de radioisotopes à demi-vies courtes souvent utilisés en imagerie nucléaire. De plus, nous avons démontré dans un modèle murin sous-cutanée de myélome multiple, que l'Affitin anti-CD138 A872 permet de cibler spécifiquement la tumeur sans accumulation dans les organes périphériques comme le foie ou les reins.

  • Titre traduit

    Development of an anti-CD138 Afitin as new tool for phenotypic imaging


  • Résumé

    Phenotypic imaging in oncology is booming. Our team used an original strategy to identify a new class of artificial affinity proteins, the Affitins. These are variants of Sac7d, derived from Sulfolobus acidocaldarius. These proteins are small(7kDa), soluble and have very hight termal and chemical stabilities. Several studies have led to the isolation of high affinity Affitins against different bacterial and human proteins. In addition, these proteins can be produced with a high level of expression in E. Coli. Therefore, Affitins offer attractive properties for use in phenotypic imaging as alternative to antibodies. Using ribosome display, we selected Affitins against a recombinant form of human CD138 (syndecan-l). This transmembrane protein is expressed in many tumors and its targeting is of real interest for therapy or imaging of multiple myeloma. Screening of selected clones by flow cytometry allowed us to isolate several Affitins with nanomolar affinities. Biodistribution of a radiolabeled Affitin showed a biological half-life suitable for the use of these proteins for the vectorization of radionuclides with short half-lives often used in nuclear imaging. Furthermore, we demonstrated in a subcutaneous mouse model of multiple myeloma that the anti-CD138 Affitin A872 is able to bind specifically to the tumor without accumulation in peripheral organs such as the liver or kidneys.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 225-238, 255 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 14 NANT 08-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.