Le dispositif posthumain comme vanité contemporaine

par Antoine Verdier

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Valérie Arrault.

Le président du jury était Xavier Lambert.

Le jury était composé de Luce Barlangue.

Les rapporteurs étaient Éric Vandecasteele.


  • Résumé

    La figure de l’homme a traversé l’histoire de la représentation, mais les valeurs signifiantes du mondecontemporain ne sont plus compatibles avec les conditions d’une histoire de l’idéal humain classique. Eneffet , face à l’évidence des changements induits par les avancées technologiques, nano et biotechnologiques,numériques, cognitives et génétiques, l’apparition d’une humanité augmentée semble irréversible. Entrel’angoisse d’un avenir profondément détérioré par les assauts d’un ultra libéralisme et le messianisme destechnoprohètes , l’expression d’un corps autre, « posthumain », conjugue émancipation narcissique, recherchescientifique, et hybridation corporelle. Le dispositif posthumain, qui émerge comme une des manifestations de«l’esprit du temps » dominant, peut se comprendre comme une « Vanité contemporaine ». Ce dispositif entenddépasser l’humain, construire un nouvel imaginaire, et chemin faisant, inventer une nouvelle représentationfigurative de l’individu.Dans le champ des arts plastiques, « le dispositif posthumain » donne lieu à de multiples expressionsqui en soulignent les incohérences, et surtout dénoncent certains déterminismes scientifiques. Conscient del’importance de ces enjeux scientifiques, culturels et idéologiques et souhaitant demeurer dans la logiqueinterrogative qui définit le champ des arts plastiques,

  • Titre traduit

    The posthuman device as contemporary vanity


  • Résumé

    In front of the changes inferred by technological breakthroughs, nano and biotechnological, digital,cognitive and genetic, the appearance of a « increased » humanity seems inflexible. Between the anxiety of afuture profoundly damaged by the assaults of ultra liberalism, and the messianism of « technoprohets », theexpression of an other body, « posthuman « , conjugates narcissistic emancipation, scientific research, andphysical hybridization. The figure of the man crossed the history of the representation, but the significantvalues of the contemporary world are not compatible any more with the conditions of a history of the idealclassic human being. The « posthuman plan », which emerges as « spirit of the times », can understand as a« contemporary Vanity ». This device intends to overtake the human being, to build a new imagination, andcertainly to invent a new history of the representation of the individual. In the field of the plastic arts, « theposthuman device » give rise to multiple expressions who underlines the incoherence, and especially denouncescertain scientific determinisms. Aware of the importance of these scientific problems, but wishing to remainin this inquiring logic which defines the field of the plastic arts, I wanted to propose a plastic expression inall these questions. Three attitudes were respected to succeed for confining this question of the representationof the posthuman being. These attitudes could correspond in a kind of declension of the time : the end of thehumanism, the birth of a « increased » humanity, and finally, the appearance of a « posthuman being ».

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.