La réceptivité habitante à l'épreuve des projets d'habitat social : enjeux et perspectives à travers le cas de Marseille : la rénovation urbaine à Saint-Barthélemy III Picon-Busserine.

par Ibrahima-Maty Kane

Thèse de doctorat en Geographie et aménagement de l'espace

Sous la direction de Raffaele Cattedra et de Solange Hernandez.

Soutenue le 17-12-2014

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Gouvernance, risque, environnement, développement, dynamiques sociétales et gestion des territoires (laboratoire) et de Gouvernance- Risque- Environnement- Développement. Dynamiques sociétales et gestion des territoires / GRED (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Miossec.

Le jury était composé de Raffaele Cattedra, Charlène Arnaud.

Les rapporteurs étaient Christophe Demazière, Olivier Keramidas.


  • Résumé

    La rénovation urbaine dans l'habitat social met en avant de grandes ambitions. Elle revisite par une approche globale les quartiers dits de géographie prioritaire ou de la politique de la ville. Quelles que soient les justifications des intentions et des actions, l'atteinte des objectifs de cette intervention dépend en grande partie des modalités de sa spatialisation et plus précisément de sa territorialisation en référence au corps social existant qu'il convient de valoriser.La phase de conduite de projet, demeure ancrée dans un formalisme. Celui-ci est la conséquence de l'ampleur des objectifs opérationnels, des difficultés de coordination d'actions multipartenariales et du suivi financier. Donc, elle laisse peu de place aux représentations habitantes.Dans notre étude, nous avons démontré la nécessité de mobilisation du concept de réceptivité habitante dans son application en aménagement et particulièrement dans les projets d'habitat social. Nous nous sommes attachés à envisager une méthodologie d'opérationnalisation d'une variable qualitative, la réceptivité habitante, dans la conduite de projet d'habitat social.Pour y arriver, nous nous sommes appuyés en particulier sur l'analyse de la réceptivité à travers le cas de la rénovation urbaine du quartier Saint-Barthélemy III Picon-Busserine. Grâce à l'analyse de contenu, nous avons pu démonter la nécessité de procéder à un tournant vers la réceptivité habitante, comme gage de bonne réception des projets d'urbanisme.Cette étude, dans sa finalité, est une contribution méthodologique dans le champ de la conduite de projet dans les quartiers d'habitat social. Elle insiste sur l'essence même d'un projet, sa bonne réception par les destinataires.Cette thèse interroge l'apport opérationnel des sciences sociales dans le management et la gouvernance des territoires.Mots-clésRéceptivité habitante, territoire, quartier, habitat social, habitants, représentations, politique de la ville, action publique territoriale, rénovation urbaine, management territorial, gouvernance territoriale, parties prenantes.

  • Titre traduit

    The resident receptivity proof of social housing projects. : Challenges and prospects through the case of Marseille : urban renewal in St. Bartholomew III Picon-Busserine


  • Résumé

    Urban renewal in social housing areas is in high hopes to revisit through a comprehensive approach to priority neighborhoods said geography and politics of the city. Whatever the justifications intentions and actions, the objectives of this intervention depends largely on the terms of its spatial and more precisely its regionalization in reference to existing social body that should be exploited.This phase of project, through the prism of a formalism induced by the extent of operational objectives, coordination of multi-stakeholder or financial tracking shares, leaving little room for inhabitants representations.In our study, we have demonstrated the need to mobilize the concept of receptivity resident in its application development and particularly in the social housing projects. We endeavored to consider a methodology for operationalizing a categorical variable, the resident receptivity in the conduct of social housing project.To get there, we relied in particular on the analysis of responsiveness through the case of urban renewal of St. Bartholomew III district Picon-Busserine. Through content analysis, we were able to remove the need for a turning resident receptivity as a token of good reception of urban projects.This study, in its finality, is a methodological contribution in the field of project in social housing areas. It emphasizes the essence of a project, its good reception by the recipients.This thesis questions the operational contribution of social sciences in the management and governance of the territories.KeywordsReceptivity resident, territory, neighborhood, social housing, people, representations, urban policy, public territorial action, urban renewal, territorial management, governance planning, stakeholders.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.