Le conditionnement évaluatif reconsidéré à travers une approche intégrative et continue à multiples processus

par Julien Bouy

Thèse de doctorat en PSYCHOLOGIE spécialité Psychologie cognitive

Sous la direction de Nathalie Tule-Blanc et de Arielle Syssau.

Soutenue le 18-12-2014

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec EA 4556-Laboratoire Epsylon (Montpellier) (laboratoire) et de EPSYLON (laboratoire) .

Le président du jury était Stéphane Rusinek.

Le jury était composé de François Ric.

Les rapporteurs étaient Stéphane Rusinek, Annie Vinter.


  • Résumé

    Résumé : Le Conditionnement Évaluatif (CE) réfère au changement évaluatif d'un Stimulus Neutre (SN) à l'issue des co-expériences relationnelles répétées de celui-ci avec un Stimulus Affectivement signifiant (SA). Les nombreuses divergences empiriques observées dans la littérature suggèrent, d'une part, que des distinctions fonctionnelles sont à faire entre les effets mis en évidence, et d'autre part, que des processus de différente nature puissent intervenir ou être impliqués selon les effets considérés. Ce travail de thèse propose de reconsidérer la variabilité fonctionnelle du CE à travers une approche à multiples processus intégrative et continue, se distinguant des approches à multiples processus du CE classiques sur plusieurs points majeurs, dont : (i) la perspective d'un continuum entre les différents effets ; (ii) la définition et la fonction conférées aux processus associatifs et élaboratifs, envisagés sous-tendre le CE ; (iii) la relation entre ces processus ; et (iv) la nature des contenus mémorisés. Afin de développer ces aspects, nous nous appuierons sur trois points du continuum envisagé (i.e., effets de CE directs, indirects « automatisés », et indirects inférentiels), sachant que chacun de ces points illustrent des effets caractérisés par une émergence plus ou moins automatique, coûteuse, consciente, et/ou contrôlée. La validité empirique de cette approche a été examinée par la mise à l'épreuve des hypothèses concernant la variabilité potentielle dans la facilité de manifestation des effets de CE indirects. À ce titre, 4 expériences ont été effectuées en vue de démontrer que l'émergence d'un CE indirect peut être plus ou moins favorisée selon le degré de propriétés partagées entre le SN et le SA d'un couple donné. Conformément à nos attentes, les résultats obtenus suggèrent que la manifestation d'un CE peut être privilégiée par le partage élevé de propriétés SN-SA. Nous discuterons de la contribution de ces résultats pour l'approche proposée, et plus largement à l'étude du CE. Par ailleurs, les limites méthodologiques et empiriques qui touchent l'ensemble des expériences réalisées, et les perspectives futures quant à l'approche « intégrative et continue » seront considérées.

  • Titre traduit

    evaluative conditioning reconsidered through an integrative and continuous multiple processes approach


  • Résumé

    Abstract: Evaluative Conditioning (EC) can be defined as an evaluative change of a neutral stimulus (i.e., the CS), resulting from the repeated relational experiences between this stimulus and a stimulus affectively significant (i.e., the US). Numerous studies conducted on EC revealed several inconsistent results. These inconsistencies underline that two important distinctions have to be considered. The first one deals with the type of EC effects obtained, either direct or indirect. The other one concerns the type of processes underlying EC effects, associative and elaborative ones. In this thesis, we propose an integrative and continuous approach of EC that takes into account these two distinctions, and offers new insight by considering a possible continuum between direct low-level associative effects and indirect high-level elaborative effects. This perspective differs notably from the multiples processes approach classically adopted in EC. The experimental validity of this “integrative and continuous” view was examined in 4 experiments, by testing the role of the specificity of the CS-US relationship on the facility for indirect EC to emerge. Precisely, we predict that CS-US relationship presenting a high level of common properties (e.g., semantic, perceptive, or lexical properties) leads to the emergence of indirect EC effect in a privileged way. As expected, we observed that CS-US relations that shared a high-level of common properties can generate stronger or exclusive EC effects compared to stimuli that showed low-level common properties. The contribution of these results for the “integrative and continuous” approach and for EC studies is discussed, along with their methodological and empirical limits. Finally, perspectives for the future of our approach are drawn.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.