Le roman et les jours : poétiques de la quotidienneté au XIXe siècle

par Marie-Astrid Charlier-Ronchail

Thèse de doctorat en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature française

Sous la direction de Marie-Ève Therenty.

Le président du jury était Marie-Françoise Melmoux-Montaubin.

Le jury était composé de Guillaume Pinson, Corinne Saminadayar-Perrin.

Les rapporteurs étaient Philippe Dufour.


  • Résumé

    La quotidienneté se construit au XIXe siècle comme un objet de représentation majeur parce qu'elle est le prisme privilégié à travers lequel la société tente de comprendre son histoire, son présent, ses mœurs. Avec l'entrée dans l'ère médiatique, dans les années 1830, l'écriture de la vie quotidienne tend à se superposer au rythme quotidien : l'écriture des jours est désormais informée par la cadence du jour le jour. Cette culture de la périodicité, installée par le système médiatique, a des conséquences formelles – poétiques et narratives – sur l'écriture romanesque, et notamment sur le roman réaliste. L'attachement aux mœurs contemporaines n'implique pas seulement un renouvellement des thématiques du roman mais aussi, surtout, du temps représenté et de la narrativité. Car au contact du temps médiatique et des écritures journalistiques du quotidien, le roman réaliste invente une quotidienneté complexe bâtie sur deux gestes poétiques fondamentaux, la quotidianisation et la romantisation. Or la mise au jour de ces deux gestes, qui empruntent à la matrice médiatique, permet non seulement de penser à nouveaux frais l'esthétique réaliste mais aussi de mettre en évidence une continuité thématique et formelle entre des corpus que l'histoire littéraire a eu tendance à séparer. Au bout du compte, une réflexion d'ordre générique est engagée. Puisque le quotidien se présente comme le point nodal (thématique, poétique et esthétique) du roman dit « réaliste » et qu'il rassemble des romans souvent séparés en corpus distincts, ne peut-On pas envisager un genre intertextuel et intermédial, le « roman-Quotidien », qui correspondrait plus rigoureusement à une poétique historique du roman ?

  • Titre traduit

    The novel and the quotidian : poetics of nineteenth-century everyday nature


  • Résumé

    In the 19th century everyday nature takes shape as a predominant object of representation because it is a privileged looking-Glass through which society tries to make sense of its history, present existence and manners. With the advent of the media era in the 1830's, writing on everyday life tends to overlap the rhythm of days. From now on, the written representation of days is modelled on a day-To-Day pace. Brought about by the media system, this culture of periodicity will have formal consequences – poetic as well as narrative – on fiction writing and more particularly on the Realist Novel. The attachment for contemporary customs will imply for the novel not only a complete renewal of subject matters but also, above all, new images of the times and narrative techniques. As a matter of course, through its contact with media time and journalists' writings on everyday life, the Realist Novel has invented a complex everyday nature based on two fundamental poetic forms, the “quotidianisation” and the “romantisation”. However, the discovery of these two forms deriving directly from the media matrix, not only allows to reconsider new realist aesthetics but also to highlight a thematic and formal continuity between corpora that literary history tended to separate. In the end some fresh thinking of new genres is engaged. Since the quotidian presents itself as the nodal point – thematic, poetic and aesthetic – of the novel called “Realist” and brings together novels often classified in distinct corpora, why don't we call this new genre which is at the same time intertextual and intermedial, the “roman-Quotidien” which would more strictly correspond to a historical poetics of the novel?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.