Qui prendra ma terre ? : l'office du Niger, des investissements internationaux aux arrangements fonciers locaux

par Amandine Adamczewski-Hertzog (Adamczewski)

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Philippe Tonneau et de Jean-Yves Jamin.

Soutenue le 31-03-2014

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale (Montpellier) (équipe de recherche) et de Gestion de l'Eau- Acteurs et Usages / UMR G-EAU (laboratoire) .

Le jury était composé de Yacouba Coulibaly, Pascal Chevalier.

Les rapporteurs étaient Pierre-Yves Le Meur, Bénédicte Thibaud.


  • Résumé

    Qui prendra ma terre ? L’Office du Niger, des investissements internationaux aux arrangements fonciers locaux.La crise alimentaire mondiale de 2008 a provoqué un mouvement d’investissements fonciers à grande échelle. En Afrique de l’Ouest, l’Office du Niger (ON) est un cas emblématique des aux investissements fonciers dans l’irrigation. 45 000 exploitations familiales y exploitent 100 000 ha de rizières sur lesquelles ils n’ont jamais obtenu de droits fonciers. Faute de capitaux, l’Etat malien a fait appel aux investisseurs, privés et publics, nationaux et étrangers, pour atteindre l’objectif d’un million d’ha irrigués visé depuis 1932. De nouvelles règles facilitent leur accès à la terre. L’arrivée des investisseurs et les risques d’accaparements ont donné le signal d’une course à la terre où les différents acteurs, investisseurs, paysans, petits et hauts responsables de l’Etat, mettent en oeuvre des arrangements fonciers informels.La thèse montre que ces arrangements ont leurs racines dans l’évolution historique du foncier. Elle analyse le développement des arrangements fonciers en tant que processus d’adaptation à des règles contraignantes ne permettant pas aux acteurs d’atteindre leurs objectifs. Trois types d’arrangements ont pu être identifiés : des arrangements coopératifs, des arrangements néo-coutumiers et des arrangements spéculatifs. A travers l’analyse des jeux d’acteurs, la thèse souligne l’importance du rôle des acteurs, mais aussi du contexte socio-politico-spatial dans la construction des arrangements fonciers.

  • Titre traduit

    Who Will grab my land ? The Office du Niger, from international investments to local land arrangements. : the Office du Niger, from international investments to local land arrangements.


  • Résumé

    Who will take my land? The Office du Niger, international investments to local tenure arrangements.The 2008 global food crisis led to a wide dynamic of large scale investments in agriculture. In West Africa, the Office du Niger (ON) irrigation scheme is a significant example of such a dynamic of investment in agriculture. 45,000 family farmers grow rice on 100,000 hectares where they have never obtained property rights. Facing low national investment capacity and a significant decrease in the international development assistance, the Malian State launched an appeal to investors to reach the objective defined in the early 1930’s of one million hectares developed for irrigation. Investors were national or foreign investors from the private or public sectors. The State defined new rules to make their access to land easier. The risk of land grabbing linked to the arrival of new investors gave the signal for a rush to access to land in which different actors: investors, farmers, national or local officers, used informal arrangements.This research shows that these arrangements are historically rooted in the evolution of land management in the ON area. The main methodological contribution of this research is that arrangements are analyzed as a process that enables the different actors to adapt to binding rules, and finally to achieve their objectives. Three types of arrangements are described: cooperative arrangements, neo-customary arrangements, and speculative arrangements. By analyzing stakeholders’ games, this research highlights the importance of the actors’ positions and the socio-political context as key factors in the creation of new land arrangements.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.