Les éléments de l'attractivité féminine et leurs variations

par Jeanne Bovet

Thèse de doctorat en Ecologie, évolution, ressources génétiques, paléontologie

Sous la direction de Michel Raymond et de Charlotte Faurie.


  • Résumé

    Dans le cadre du choix de partenaire, les préférences sont des mécanismes psychologiques permettant aux individus de choisir un (ou une) partenaire susceptible d'augmenter leur succès reproducteur. Comme le nombre de descendants d'un homme dépend largement de la fertilité de la (ou des) partenaire(s) qu'il choisit, la capacité à détecter et à préférer les femmes ayant une fertilité importante a été sélectionnée. Et puisque la fertilité d'une femme est en partie déductible de certaines caractéristiques physiques, l'attractivité féminine est en grande partie physique. Une approche expérimentale a été utilisée afin d'identifier les traits physiques influençant l'attractivité féminine, ainsi que les composantes de la fertilité desquelles ils sont les indices. En plus des indices connus de fertilité immédiate (c'est à dire la capacité d'une femme à engendrer un descendant à un moment donné), nos résultats montrent que les hommes sont également sensibles à des indices de fertilité résiduelle (nombre potentiel d'enfants qu'une femme pourra avoir dans le futur), partiellement définie par l'âge à la ménopause. Les moyens de détection de ces traits par les hommes ont également été analysés, démontrant l'importance de la vision périphérique lors de l'évaluation de l'attractivité d'un corps féminin. La question de l'universalité de ces critères d'attractivité a ensuite été abordée. Les différentes études montrent que les préférences masculines varient temporellement (la silhouette idéale, mesurée par le ratio taille/hanche, varie depuis le XVe siècle), géographiquement (les préférences pour la fertilité résiduelle diffèrent entre la France et l'Indonésie) et individuellement (on observe une préférence pour l'homogamie pour les traits du visage). Si nos résultats réfutent donc l'idée d'une beauté unique, universelle et biologiquement fixée, ces variations sont loin d'être arbitraires. Les variations des préférences s'expliquent par différents compromis et enjeux évolutifs, variant en fonction de conditions environnementales, culturelles, et individuelles.

  • Titre traduit

    Women's attractiveness components and their variations


  • Résumé

    In a context of mate choice, preferences are psychological mechanisms allowing individuals to choose a partner who can enhance their reproductive success. As a man's number of children greatly depends on the fertility of his mate(s), the ability to detect and prefer women with a high fertility has been selected. Moreover, as a woman's fertility is linked to various physical features, female attractiveness is largely physical. An experimental approach has been used to identify the physical traits influencing women's attractiveness, as well as the fertility characteristics of which they are the cues. In addition to well known cues of current fertility (i.e. a woman's ability to conceive a child at that given time), our results show that men are also sensitive to cues for residual fertility (i.e. the potential number of children a woman could have in the future), which is partially determined by age at menopause. Male means of detecting these features have been analysed too, highlighting the crucial role of the peripheral vision when judging the attractiveness of a woman's body. Furthermore, the issue of whether these attractiveness standards are universal has been addressed. Our studies show that men's preferences vary through time (the ideal body shape, determined by the waist-to-hip ratio, has changed since the 15th century), geographically (preferences concerning the residual fertility differ between France and Indonesia), and individually (a preference for homogamy has been found within facial features). Thus, our results disprove the notion of a single, universal and biologically fixed idea of beauty. But these variations of preferences are not arbitrary, and can be explained by evolutionary stakes and trade-offs, linked to environmental, cultural and individual conditions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.