La place de la santé dans les structures d'accompagnement à la création d'entreprise : une perspective salutogénique.

par Virginie Gharbi

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Olivier Torrès-Blay.

Soutenue le 23-06-2014

à Montpellier 1 , dans le cadre de Économie et Gestion de Montpellier (École Doctorale ; 2009-2014) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) .


  • Résumé

    Alors que les problématiques de santé et du bien-être des employés occupent une place importante des travaux en gestion des ressources humaines, la santé des entrepreneurs souffre d'un manque de reconnaissance considérable dans le champ de l'entrepreneuriat. Ce constat est en partie due au fait qu'une vision héroïque de l'entrepreneur va, pendant longtemps, fournir de base au champ de l'entrepreneuriat. Dans les faits, il apparaît que la création d'entreprises est un phénomène complexe, puisqu' après cinq années d'existence seulement une entreprise sur deux réussit à maintenir son activité. Ceci va justifier l'essor des systèmes d'appui à la création d‘entreprises puisqu'il est admis qu'ils apportent les ressources nécessaires au bon développement des entreprises et qu'ils permettent ainsi de limiter les risques éventuels d'un échec. L'avènement des structures d'accompagnement reflète un constat d'insuffisance des ressources dont disposent les créateurs d'entreprises au démarrage de leur activité alors même que celles-ci sont déterminantes pour leur développement et leur survie. Néanmoins, ces ressources ne sont plus exclusivement d'ordre technique. Le champ de l'accompagnement entrepreneurial converge vers la nécessité d'intégrer une logique modulable, s'adaptant aux besoins des créateurs d'entreprises. Un accompagnement technique standard semble aujourd'hui dépassé et se diriger vers une meilleure prise en compte de certaines attentes en matière de soutien psychologique et affectif, ce qui laisse entrevoir le potentiel de nouvelles méthodes d'accompagnement, notamment en matière de santé. Ceci étant appuyé par une approche pathogène de l'entrepreneuriat (qui va être majoritairement appréhendée au travers les études consacrées aux facteurs de stress entrepreneurial) et salutogènes (aux travers les études consacrées aux traits de personnalité attribués aux entrepreneurs). Ces constatations permettent de soulever l'existence d'une santé entrepreneuriale composée d'un volet pathogène et salutogène à travers lesquels il est pertinent d'associer le champ de l'accompagnement. La thèse vise à répondre à la problématique suivante : quels sont le rôle et les perspectives de l'accompagnement du créateur d'entreprise en matière de santé ? Deux axes de questionnement se déclinent de la problématique centrale. Ils traitent des déterminants de santé (facteurs/issues pathogènes et salutogènes) qui impactent l'entrepreneur et le processus de création d'entreprise, et du rôle des structures d'accompagnement en regard de ces déterminants. La méthode de recherche est qualitative et repose sur une étude de cas multiples. Les cas (les pépinières d'entreprises innovantes, les structures virtuelles, les incubateurs académiques et scientifiques) ont été déterminés conformément à l'étude théorique et à l'objet d'étude. Ils sont représentatifs de la réalité d'un terrain multiforme. Les résultats mettent en évidence une dimension pathogène de l'activité entrepreneuriale, à travers l'identification de sources de stress entrepreneurial qui influent sur les conditions dans lesquelles les créateurs d'entreprises développent leur activité, et qui impactent négativement leur état général. Néanmoins, ce volet pathogène est modéré par l'existence de facteurs salutogènes, à la fois dispositionnels et environnementaux, qui vont avoir une influence positive sur l'équilibre et le bien-être du créateur d'entreprise. L'analyse approfondie de chaque cas a permis de mettre en exergue une dimension salutogène (notamment à travers un rôle de soutien social) des spécificités des méthodes d'accompagnement des créateurs d'entreprise, et relative à l'importance attribuée à chaque composante d'accompagnement. Ceci permet de mettre en perspective une approche salutogénique de l'accompagnement entrepreneurial fondée sur la ressource du bien-être.

  • Titre traduit

    The issue of health in support structures for entrepreneurship : a salutogenic perspective


  • Résumé

    Even though issues of employee health and well-Being play an important part of human resources research, the health of entrepreneurs is suffering from a lack of research in the field of entrepreneurship. This can be attributed to the fact that a heroic figure of entrepreneurs provided a longstanding basis for entrepreneurship research. In practice, starting a new business is a more complex process than expected since only one in two businesses remains active after five years of existence. This explains the development of support structures for entrepreneurship since it is accepted that they provide resources to ensure the proper development of the business, thus reducing the potential risks of failure. The advent of business incubators reflects the lack of resources for new companies even when they are decisive to their development and survival. Nevertheless, these resources are no longer exclusively technical. A technical and standard support seems outdated, taking better account of psychological and emotional expectations. Research and practice of business incubation converge towards the need to integrate flexible and appropriate procedures to different profiles of entrepreneurs. This strongly suggests the option of developing new methods of incubation, including the health aspect.This is supported by a pathogenic approach of entrepreneurship (primarily based on entrepreneurial stress research) and a salutogenic one (through entrepreneur ‘personality traits research). These findings suggest a pathogenic and a salutogenic approach of a health entrepreneurship through which business incubation is concerned .The thesis aims to answer the following question: what are the role and prospects of a health-oriented support? Two issues arise from this questioning. These are related to health determinants (pathogenic and salutogenic factors/ outcomes) which affect both entrepreneurs and the business creation process, and the role of business incubation in terms of health. The research uses a qualitative method based on a multiple-Case study. These cases (IT-Focused Business incubators, virtual incubators, incubators linked to research institutes and universities) reflect the ground realities. They were established in accordance with the theoretical background and the purpose of the study. As a first step, the results highlight a pathogenic dimension of entrepreneurship, through the identification of entrepreneurial stressors which negatively impact entrepreneurship and individuals' conditions. However, a salutogenic dimension of entrepreneurship, through dispositional and environmental moderators, is perceived as influencing the well-being of entrepreneurs. In a second step, an in-Depth analysis highlights a positive nature of business incubation related to the specific characteristics of each cases and incubation components (especially through a social support role). Thus, combining these results highlights a salutogenic approach of business incubation based on the well-being resource.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?