Le développement économique et le rôle politique du confessionalisme au Liban

par Ghassan Melhem

Thèse de doctorat en Science Politique

Sous la direction de Paul Alliès.

Le jury était composé de Paul Alliès, Walid Arbid, Philippe Blachèr, William Genieys.

Les rapporteurs étaient Walid Arbid, Philippe Blachèr.


  • Résumé

    L'émergence du confessionnalisme au Liban est en corrélation avec le développement particulier du capitalisme dans la société libanaise, ce qui semble différent du modèle de modernisme de la société européenne et occidentale. C'est ainsi qu'on peut avancer que l'émergence historique de la formule politique confessionnelle n'était jamais un phénomène aléatoire ou spontané. Force est de constater que l'institutionnalisation du confessionnalisme était le corollaire de la déviation ou la déformation de la capitalisation ainsi que de la modernisation, un système confessionnel s'étant établi au lieu de l'instauration d'une institution étatique moderne sur la base du contrat social concrétisant l'unité nationale et la solidarité sociale à l'instar de la société européenne contemporaine. Ainsi, la pénétration du capitalisme occidental et l'articulation de l'économie nationale au marché capitaliste mondial incarnent la place du Liban dans l'économie internationale comme zone périphérique en marginalisant ses secteurs productifs. La bourgeoisie commerciale et bancaire s'impose alors dans le contexte d'une économie rentière tout en entreprenant la fonction d'intermédiaire entre Occident et Orient. Cette bourgeoisie intermédiaire contrôle l'intégralité du système libanais en coalition avec l'aristocratie traditionnelle. Elle s'applique à restreindre et à étouffer toute sorte de mobilité syndicale ou associative émanant d'une lutte des classes sociales tout en suscitant en contrepartie un alignement et un affrontement d'envergure confessionnelle, à quoi est dû le sectarisme marquant le parcours historique de la vie publique libanaise et la «configuration» de l'organisation constitutionnelle du pays.

  • Titre traduit

    The economic development and the political role of sectarianism in Lebanon


  • Résumé

    The emergence of sectarianism in Lebanon is correlated with the particular development of capitalism in the Lebanese society, which seems different from the model of modernism in the Western and European society. This is how we can argue that the historical emergence of sectarian political formula was not a random or spontaneous phenomenon. It is clear that the institutionalization of sectarianism was the corollary of the deflection or deformation of capitalization and modernization; a sectarian system was established instead than the establishment of a modern state institution on the basis of the social contract that concretize national unity and social solidarity just like the contemporary European society. Thus, the penetration of Western capitalism and the articulation of the national economy into the world capitalist market embody Lebanon's position in the international economy as a peripheral area marginalizing its productive sectors. The commercial and banking bourgeoisie wins in the context of a rent economy by undertaking an intermediary function between West and East. This intermediate bourgeoisie controls the entire Lebanese system in coalition with the traditional aristocracy. It applies to restrict and stifle any form of syndicate or association mobility emanating from a struggle of social classes by creating confessional alignment and confrontation to which is due sectarianism that marks the historical track of the Lebanese public life and the "configuration" of the constitutional structure of the country.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.