Analyse du Cycle de Vie Sociale : pour un nouveau cadre conceptuel et théorique

par Pauline Feschet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Garrabé et de Denis Loeillet.


  • Résumé

    Le renforcement des préoccupations vis-à-vis des problématiques de développement, de bien-être des populations et de qualité des écosystèmes, génère de nouvelles pressions économiques (labels, cahiers des charges, etc.), normatives (règlements, fiscalité), et de la société civile (consom'action, boycott), et impose aux entreprises de prendre en compte ces problématiques, c'est-à-dire d'identifier, d'évaluer, et d'améliorer leurs impacts. De nombreux outils existent pour évaluer les impacts des chaînes de produits mais seules les méthodes d'Analyse de Cycle de Vie permettent d'avoir une évaluation multicritère et globale, et de rendre compte des transferts d'impacts d'une étape à l'autre du cycle de vie et d'un impact à l'autre. Le développement de l'ACV sociale est vivement souhaité et réclamé par les acteurs. La problématique de cette thèse a consisté à s'interroger sur les principes d'élaboration d'une telle méthode, son cadre conceptuel, théorique et méthodologique. Les besoins de recherche identifiés étant nombreux, les contributions spécifiques de cette thèse ont été triples : i) proposer un nouveau cadre théorique et conceptuel adressant les problématiques de bien-être et de développement, ii) élaborer une relation permettant d'évaluer les impacts de la création d'activité économique et de revenus sur la santé des populations, le « pathway Preston » iii) proposer un cadre méthodologique articulant le Modèle à Capitaux Multiples et le concept de capabilités. Les filières agroalimentaires et plus particulièrement les filières d'importation de fruits et légumes tropicaux, ont servi de cadre empirique à ce travail.

  • Titre traduit

    Social life cycle assessment : Towards a new conceptual and theoretical framework


  • Résumé

    Strengthening concerns regarding development issues, well-being and quality of ecosystems, generates new economic pressures (labeling, specifications, etc.), standards (regulations, taxation) and also pressures from civil society (“consom'action”, boycott); it requires companies to take into account these issues, that is to say, to identify, assess and improve their impacts. Many tools exist to assess the impacts of product chains but only the method of Life Cyle Assessment allows a comprehensive and multicriteria evaluation, covering transfers of impacts from one stage of the life cycle to the other and from one impact to the next. The development of Social LCA is highly desired and demanded by the actors. The core question of this thesis has been to examine the principles for developing such a method, its conceptual, theoretical and methodological framework. As the identified needs in terms of research are numerous, specific contributions of this work were threefold: i) proposing a new theoretical framework addressing the issues of well-being and development. ii) developing a relationship assessing the impacts of creating economic activity and income on the health of populations, the “Preston Pathway” iii) proposing a methodological framework articulating the Multiple Capitals Model and the Capabilities concept. Food chains, and most specifically, import fruit and vegetables chains, have served as the empirical framework for this thesis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.