Les territoires face aux cancers rares. Création d’une typologie de qualité territoriale pour l’étude des inégalités géographiques face aux cancers

par Yohan Fayet

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jacques Bonnet.


  • Résumé

    La progression des inégalités géographiques face aux cancers souligne notre difficulté à comprendre comment elles se construisent et agir efficacement sur ce processus médical géographiquement différencié, reflétant la diverse qualité des territoires à protéger leurs habitants des risques de santé. Comprendre la construction de ces inégalités implique donc de reconstituer le processus médical aboutissant à ces inégalités, tout en montrant l’impact de la qualité territoriale sur l’issue de ce processus médical.Les cohortes de patients atteints de cancers rares (cancers de l’adolescent et adulte jeune - sarcomes) en Rhône-Alpes, développées par l’équipe EMS du Centre Léon Bérard, permettent justement de reconstituer ce processus médical, depuis la phase de diagnostic jusqu’au suivi post-thérapeutique. Un indicateur de qualité territoriale (IndiQuaTerr), regroupant 15 variables géographiques, caractérise la qualité de l’environnement physique, social et médical des IRIS (échelle infra-communale) de Rhône-Alpes. L’analyse multi-variée de l’IndiQuaTerr établit une typologie de six types de territoires (Quartiers métropolitains, Quartiers populaires, Pôles urbains, Zones résidentielles, Espaces Périurbains, Espaces ruraux). Cette typologie permet d’observer l’importance des inégalités géographiques pour les adolescents et jeunes adultes, avec notamment un taux de rechute significativement plus élevé pour les patients des espaces ruraux. Elle montre aussi la construction complexe de ces inégalités dans le cas des sarcomes, en identifiant, pour chaque type de territoire, les facteurs à l’origine de ces inégalités.Ces analyses montrent les possibilités d’une méthodologie interdisciplinaire, observant l’évolution médicale des patients en fonction de leur contexte de vie, afin de comprendre précisément la construction des inégalités géographiques face aux cancers. Cette précision pourrait améliorer l’efficacité des politiques publiques, en ciblant directement les facteurs et les mécanismes responsables de ces inégalités.

  • Titre traduit

    Territories towards rare cancers. Creation of a territorial quality typology for the study of geographical inequalities of cancers


  • Résumé

    The progression of geographical inequalities of cancers underlines our difficulty to understand the way they build up and to act efficiently on this medical process geographically differentiated which reflects the diverse territory quality to protect their inhabitants from health risks. Understanding the construction of these inequalities involves reconstructing the medical process leading to these inequalities, while showing the impact of territorial quality on this medical process.Cohorts of patients with rare cancers (adolescent and young adult cancers – sarcomas) in the Rhône-Alpes region, developed by the EMS Team in the Centre Léon Bérard precisely reconstruct this medical process, from diagnosis to follow-up aftercare. A territorial quality index (IndiQuaTerr), gathering 15 geographical variables, characterizes the quality of the physical, social and medical environment of the Rhône-Alpes IRIS.The multivariate analysis of IndiQuaTerr establishes six types of territories (metropolitan area, popular area, urban hub, residential area, periurban spaces, rural spaces). This typology highlights the importance of geographical inequalities for adolescents and young adults, especially with a significant higher rate of progression for patients from rural spaces. It shows as well the complex construction of these inequalities, in the case of sarcomas, in identifying, for each territory type, factors leading to these inequalities.These analysis show the ability of this interdisciplinary methodology, relating the patients’ medical evolution according to their life context, in order to understand precisely the construction of geographical inequalities of cancers. This precision could improve the efficiency of public policies, in targeting directly factors and mechanisms responsible for these inequalities.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.