L'intensification en anglais : entre grammatical et lexical

par Lucile Bordet

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Denis Jamet.

Le président du jury était Geneviève Gillet.

Le jury était composé de Philippe Rapatel, Claude Delmas.

Les rapporteurs étaient Jean Albrespit.


  • Résumé

    L’expression de l’« intensification » en anglais a peu été abordée par la communauté linguistique. Les études qui ont été menées se limitent aux adverbes intensifieurs et classent ces derniers parmi les procédés morphosyntaxiques. Il semble toutefois que les adverbes intensifieurs se situent à l’interface du lexical et du grammatical et sont soumis à un renouvellement constant. Ce travail se propose dans un premier temps d’établir une nouvelle typologie des procédés d’intensification en tenant compte des zones de chevauchement qui existent entre les divers procédés. Dans un second temps, le cas particulier des adverbes intensifieurs est abordé à l’aune de la grammaticalisation et de la lexicalisation. Finalement, ce travail conclut par une étude de l’évolution diachronique des adverbes intensifieurs afin de mettre au jour les mécanismes du processus de renouvellement langagier.

  • Titre traduit

    Intensification in English : between grammar and lexis


  • Résumé

    The expression of intensification has hardly been tackled by the linguistic community over the years. The research that has been conducted so far is usually restricted to intensifying adverbs, which are generally considered as morphosyntactic processes. Intensifying adverbs, also referred to as “intensifiers”, are submitted to constant renewal. However, intensifiers appear to be at the junction of grammar and lexis. First, a new typology of the processes used to express intensification will be put forward. The fact that the various processes often overlap will be taken into account. The specific case of intensifiers will then be dealt with in the light of grammaticalization and lexicalization, two processes which seem to be at work in the evolution of intensifiers. Lastly, a corpus-based study will look into the diachronic evolution of intensifiers in order to unveil the mechanisms of renewal and language change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.