Histoire d'un groupe convulsionnaire tardif à la fin du XVIIIe siècle : 'les Fareinistes'

par Serge Maury

Thèse de doctorat en Histoire des religions

Sous la direction de Yves Krumenacker.

Soutenue le 27-05-2014

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale de droit (Lyon) .

Le président du jury était Philippe Martin.

Le jury était composé de Philippe Bourdin.

Les rapporteurs étaient Jean-Clément Martin, Nicole Edelman.


  • Résumé

    La présente thèse traite de l'histoire d'un groupe convulsionnaire janséniste à la fin du XVIIIe siècle. Ce groupe sectaire se constitue dans le village de Fareins (dans le futur département de l'Ain) dans les années 1780, autour du curé François Bonjour, qui crucifie une prophétesse de sa "secte" en 1787 puis fait l'objet d'un procès sous la Révolution. Libéré finalement, François Bonjour s'installe à Paris, où une prophétesse convulsionnaire parisienne, dite "sœur Élisée", commence une prédication soutenue jusqu'en 1805 (année de l'arrestation de François Bonjour et ses proches). L'histoire de cette "secte" convulsionnaire a déjà été traitée par plusieurs historiens successifs, mais notre approche se distingue par un regard délibérément anthropologique et sociologique. Nous avons été attentif, pour l'épisode local de Fareins, à faire une ethnographie des luttes villageoises, ainsi qu'une analyse anthropologique du prophétisme rural et des faits de possessions démoniaques. La radicalisation des Fareinistes consécutive à la Révolution française nous a permis de reprendre le problème du millénarisme révolutionnaire. Puis l'imposant corpus des prophéties et "visions" de la sœur Élisée a été analysé selon plusieurs axes. D'une part, les discours de la prophétesse sont une arme dans les luttes de pouvoir qui l'opposent à ses adversaires. D'autre part, nous avons reconstitué la "culture" de ce groupe (au sens anthropologique de ce concept), en rendant compte du fonctionnement de l'ésotérisme biblique propre à ce milieu. Enfin, les transes spectaculaires de sœur Élisée ont été étudiées en mobilisant les travaux anthropologiques sur les faits de possession.

  • Titre traduit

    History of a late convulsionary group at the end of the XVIIIe century : "the Fareinists"


  • Résumé

    This thesis deals with the history of a group of convulsionnary Jeansenists of the end of the eighteenth century. This sectarian group forms in the village of Fareins (in the area which will later become the département of Ain) in the 1870's, around the priest François Bonjour, who crucified a prophetess of his "sect" in 1787 and went on trial under the Revolution. Eventually released, François Bonjour set himself in Paris, where a convulsionary Jeansenist prophetess, called “sister Élisée", started a preaching which would go on until 1805 (the year of the arresting of François Bonjour and his circle). The history of this convultionary sect has already been studied by several historians, but our approch distinguishes itself by a deliberate anthropological and sociological point of view. When dealing with the local events in Fareins, we deemed relevant to do an ethnographic study of the villager’s struggles as well as an anthropological analysis of rural prophetism and of devilish possession. The radicalization of the Fareinists which followed the French Revolution allows us to take up the problem of revolutionary millenarianism. The imposing corpus of the prophecies and “visions” of sister Élisée is then analyzed under several lines. First, the prophetess’ speeches are a weapon she uses in the struggles for power against her opponents. Secondly, we reconstructed the « culture » of this group (in the anthropological sense of the concept) and showed how the biblical esotericism specific to this environment works. Eventually, the spectacular transes of sister Élisée were studied in the light of the anthropological works on the facts of possession.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.