La dynamique coopérative inter-organisationnelle dans les réseaux innovants : le facteur confiance dans le cas de deux clusters français

par Helga Fouré-Joopen (Joopen)

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Marc Bonnet.

Soutenue le 10-04-2014

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Véronique Zardet.

Le jury était composé de Jean-Michel Plane, André Malet.

Les rapporteurs étaient Philippe Trouvé, Pierre Chaudat.


  • Résumé

    Dans un contexte d’« hyper » compétition, la capacité d’adaptation à un environnement économique sans cesse changeant, détermine l'avenir et la stratégie des entreprises. La nécessité d’innover, et de mobiliser le savoir est un défi pour l’existence des organisations. Les réseaux d'entreprises sous leurs différentes formes répondent à cette situation car, pour innover, il faut coopérer et maîtriser l’économie en réseau. Les managers, peu préparés à un Knowledge management qui mobiliserait les savoirs de leurs firmes, doivent être sensibilisés à une nouvelle forme de gestion qui ne relève pas des coûts directs. La connaissance collective d'une entreprise, son capital immatériel, ne s'évaluent effectivement à la fin d’un processus d’innovation. La construction d’une véritable intelligence collective se basant sur un partage de savoirs se heurte à une résistance de la part des collaborateurs. Ce refus trouve ses raisons dans un manque de confiance vis-à-vis des partenaires au sein et à l’extérieur des entreprises constituées en dans un réseau. Un changement de mode de communication, plus transparent et plus ouvert, est une possibilité d’utiliser exploiter le potentiel humain et le capital social et d’améliorer la performance socio-économique. La mise en place d’une plateforme de communication, pilotée et coordonnée par un Community manager, utilisant les nouveaux média, pourra servir d’outil de changement vers une collaboration. La seule mise en place d’une technologie, sans la concertation avec les utilisateurs et sans un projet commun basé sur la confiance mutuelle des acteurs, ne pourra cependant pas suffire et demande l’accompagnement d’un expert extérieur à l’organisation.

  • Titre traduit

    The inter-organizational cooperative dynamics in innovative networks : the factor trust in two french clusters


  • Résumé

    In a context of "hyper" competition, the capacity of adaptation to a constantly changing economic environment, determines the future of companies. The necessity of innovating and of mobilizing knowledge is a constant challenge for the continued existence of organizations. Various types of company networks are an answer to this situation because, in order to innovate, it is necessary to cooperate and to master the economy through networks. Managers, little prepared for a "Knowledge" management which would mobilize the firm's expertise, must be prepared towards a new shape of management which does not just take direct costs into consideration. The collective knowledge of a company, its immaterial capital, is in reality, only assessed in posteriori at the end of the innovation process. Furthermore, the construction of a real collective intelligence based on sharing expertise comes up against resistance on behalf of the collaborators. This resistance is mainly due to a lack of trust towards the partners inside and outside a network. A change in communication skills and becoming more transparent and more open, is a possible means of developing human potential and social capital, and of improving socio-economic performance. The implementation of a communication platform piloted and coordinated by a Community manager, based on new media, can serve as tool of change towards collaboration. A company introducing new technology without mutual trust evolving from dialogue and coordination with users will most certainly require the services of an outside expert to accompany the collaborative project.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.