Le traitement médico-psychologique des détenus

par Christel Mollard

Thèse de doctorat en Droit pénal et sciences criminelles

Sous la direction de Annie Beziz-Ayache.

Soutenue le 03-02-2014

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale de droit (Lyon) .

Le président du jury était André Varinard.

Les rapporteurs étaient Véronique Wester-Ouisse, Patrick Mistretta.


  • Résumé

    Les peines d’emprisonnement constituent à ce jour la première réponse aux exigences de répression de la délinquance dans le paysage français. Alors que bon nombre de détenus, dès leur entrée dans le système pénitentiaire, se trouvent être sans-abri, sans couverture sociale, malades physiquement et/ou psychologiquement, consommateurs de drogues, d’alcool ou encore de médicaments, le système pénal se trouve confronté à un paradoxe entre besoins des détenus en matière de soins d’une part et répression des crimes et délits d’autre part. Cette contradiction aboutit bien souvent à ce que les problématiques d’ordre médico-psychologique des détenus ne trouvent pas de solutions en prison et persistent à la sortie, une situation préjudiciable tant pour les individus que pour les systèmes judiciaires et pénitentiaires. Face au tiraillement entre soin, punition et réinsertion, cette thèse adopte un double point de vue prospectif et empirique avec pour ambition d’articuler les récentes réformes législatives et les pratiques de traitement médico-psychologique exercées au sein d’une maison d’arrêt.

  • Titre traduit

    The medico-psychological treatment of detainees


  • Résumé

    Prison sentences constitute the first response to the requirements of delinquency repression in France. Since many prisoners, as they enter the penitentiary system, happen to be homeless, with no social security cover, physically and/or mentally ill, drug, alcohol or medicine addicts, the penal system finds itself confronted to a paradox between the needs of the detainees regarding health care on the one hand and crime repression on the other. This contradiction often has for a result that the prisoners’ medico-psychological problems find no solution in jail and remain as they get out. This situation may become prejudicial as much for the individuals than for the penal and judiciary systems. In front of the conflict between health care, punition and rehabilitation, this Ph. D. adopts a double perspective, both prospective and empirical: it aims at hanging together the recent legal reforms and the medico-psychological treatment practices that are currently at stake in a specific detention center.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.