Contribution à la question du sens de la chute du sujet âgé : les raisons de la chute, la chute de la raison

par Natacha Martin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Louis Ploton.

Soutenue le 13-12-2014

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire Science, Santé, Individu. SIS (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Avec l’allongement de la durée de vie, les écrits sur la psychologie du vieillissement se sont développés à une moindre échelle que ceux concernant la clinique de l’adulte et de l’enfant. Il nous est donc apparu intéressant, passionnant et fécond de réfléchir à cette période de senescence en reprenant la dualité somat/psyché à travers l’événement chute. L’utilisation d’une méthodologie quantitative et qualitative permet d’aborder l’évènement chute comme une expérience traumatogène selon les données corporelles (sujet dit fragile ou valide, conséquences somatiques et psychomotrices…), temporelles (délai de la dernière chute, moment de la chute, âge objectif et subjectif de la chute…) et psychiques (défenses mises en place, réminiscence, travail du vieillir…). Nous nous sommes donc plus particulièrement penchés sur le point de bascule de cet événement dans un contexte de traitement coûteux des conflits issus de cette période pour y découvrir des défenses de type obsessionnel et une régression maternelle primaire. Par conséquent, le développement des réflexions psychologiques et psychanalytiques sur la clinique de la chute du sujet âgé ne peut être appréciable qu’à la condition de ne pas « tomber » dans le mythe d’un lien de causalité unique, dans une classe démographique indifférenciée dont l’âge serait vu comme un facteur étiologique. L’utilisation de l’analyse quantitative et qualitative du discours donne accès aux données réactionnelles post chute mais également aux modalités de traitement psychique des affects et conflits éveillés par cet événement. Nous avons associé le discours en libre association avec la technique du dessin pour avoir un aperçu des images mentales fixées dans le récit historien de la mémoire. La chute est alors exposée comme un agir, pour pallier la défaillance du système pare-excitation, des capacités d’élaboration et de liaison de la blessure narcissique de la sénescence. Cependant, elle peut également être appréciée comme un retour au corps pour une reprise élaborative des liens d’attachement en vue d’une fin inéluctable. C’est alors que « ce qu’on appelle une raison de vivre est en même temps une excellente raison de mourir » (Albert Camus). En effet, les communications sur la question de la psychologie de la chute du sujet âgé sont principalement étudiées dans le cadre de processus déficitaires ou psychopathologiques du sujet âgé fragile, hospitalisé, sans réellement prendre en compte les remaniements complexes individuels et groupaux inhérents au travail du vieillir. Nous nous sommes donc intéressés au mouvement psychique chez le sujet âgé valide afin d’en tirer de nouvelles réflexions cliniques sur le type d’angoisse et de relation d’objet. Le TAT/SAT proposé au sujet de notre étude a établi la constitution psychique d’un modèle interne de relation insécure du chuteur, en lien avec des expériences d’empiètement relationnel avec un objet maternel défaillant et décevant.

  • Titre traduit

    Reflection upon the question of the meaning of the fall of the elderly : the reasons for the fall, the fall of reason


  • Résumé

    With the increase of life expectancy, psychological writings about ageing have not developed as much as those concerning adults and children. It seemed to us interesting, fascinating and fruitful to think about this senescence period by restating the « somat/psyche » duality throughout the deterioration event. The use of a quantitative and qualitative methodology allows us to tackle the fall event as a traumatic experience according to physical data (fragile ou valid subject, somatic or psychomotor consequences…), temporal (since the last fall, moment of the fall, objective and subjective age of the fall…) and psychic (defenses set up, reminiscence, the work of getting old…) So we specifically looked at the turning point of this event in the context of expensive treatment of conflicts emerging at that time to discover obsessive defense mechanisms and primary maternal regression. In consequence, the development of psychological and psychoanalytical reasoning on the observation of the fall of the ageing subject can only be appreciated by not « falling » in the belief of a unique link of casuality, within an indistinguishable demographic class where age would be seen as an etiological factor. The use of quantitative and qualitative analysis of the discourse gives access to postfall reactive data but also to psychic treatment methods of the conflicts and affects which emerged from this event. We combined verbal communication with the drawing technique to get an insight of the mental images set in the historical narrative of memory. The fall is then exposed as an action, to mitigate the failure of the protective shield system and the capacities of development and connection to the narcissistic injury of senescence. However, it can also be appreciated as a coming back an elaborative resumption of attachment that leads to an inevitable end. It was then that "what is called a reason for living is also an excellent reason for dying" (Albert Camus). Indeed writings on the subject of the psychological deterioration of the ageing person are mainly studied in the context of the psychopathological or deficient process of the frail person in question, hospitalized without really taking into account the individual and collective complex alterations common to the process of ageing. We therefore concentrated on the psychic process of a valid old subject in order to glean more clinical reflections on the type of anxiety and object interaction. The TAT/SAT proposed concerning our study has established the psychic constitution of an internal model of an insecure relationship of the ageing, linked with an infringing relational experience with a failing and disappointing maternal object.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.