L’analyse des dialogues dans les scènes de dispute familiale du cinéma français (2000-2010)

par Elisa Lupetti

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Véronique Traverso et de Jean-Paul Dufiet.

Le président du jury était Marie-Christine Jullion.

Les rapporteurs étaient Stavroula Katsiki.


  • Résumé

    Ce travail vise à réunir deux différents domaines : la linguistique française et les études cinématographiques. Il porte notamment sur l’analyse des conversation, l’analyse du discours en interaction et l’analyse du dialogue cinématographique afin de réfléchir sur un thème qui n’a été abordé jusque là que du point de vue psychologique : le conflit familial. L’originalité de ces pages repose ainsi sur la volonté d’utiliser le cinéma et ses dialogues pour entamer une recherche linguistique de neuf films français réalisés entre 2000 et 2010 : Ressources humaines (2000) de Laurent Cantet, Tout va bien, on s’en va (2000) de Claude Mouriéras, Aime ton père (2002) de Jacob Berger, Père et fils (2003) de Michel Boujenah, Je vais bien, ne t'en fais pas (2006) de Philippe Lioret, Nue propriété (2007) de Joachim Lafosse, Un conte de Noël (2008) de Arnaud Desplechin, Non ma fille, tu n’iras pas danser (2009) de Christophe Honoré, Mères et filles (2009) de Julie Lopes-Curval. Ces films, dont le corpus se compose, ont été examinés dans le but de distinguer les scènes de dispute familiale pertinentes pour mes analyses. Ainsi, après avoir transcrit les répliques des quarante-deux scènes choisies, j’ai mis en relief les actes linguistiques récurrents dans une situation conflictuelle. Pour ce faire, j’ai repris les travaux de Austin et Searle et, plus récemment, de C. Kerbrat-Orecchioni. J’ai ensuite focalisé mon attention sur la mise en scène du conflit, développant une analyse assez fine de ce qui a été défini dispute. Il faut préciser à ce propos que le corpus a montré l’existence de deux grandes typologies de dispute au cinéma (retenue et manifeste), qui se subdivisent en dispute dilogale, trilogale et polylogale, suivant le nombre des participants. L’application des outils interactionnistes à un corpus cinématographique a également révélé que l’on peut considérer la conversation des films comme une représentation simplifiée des échanges verbaux authentiques, les deux types de conversation présentant la même structure : une ouverture, un corps, une clôture de l’interaction. La dernière partie de la thèse porte sur la dispute prototypique du corpus (2009_MF_DisputeBAGARRE), ainsi définie car elle réunit les éléments verbaux et non verbaux principaux surgissant dans une situation conflictuelle. C’est justement sur ces mêmes éléments que j’ai focalisé mon attention dans la première partie de la thèse lors de la définition de l’objet d’étude et de son insertion dans le cadre théorique.

  • Titre traduit

    Analysis of dialogue in scenes family dispute in french cinema (2000-2010)


  • Résumé

    This work aims to bring together two different areas: French linguistics and film studies. Topics covered include the analysis of conversation discourse analysis in interaction and analysis of film dialogue to reflect on a theme that has been discussed previously as psychologically : family conflict.The originality of these pages are based on the intention of using film and its dialogues to analyse nine French movies made between 2000 and 2010 :Ressources humaines (2000, Laurent Cantet)Tout va bien, on s’en va (2000, Claude Mouriéras)Aime ton père (2002, Jacob Berger)Père et fils (2003, Michel Boujenah)Je vais bien, ne t'en fais pas (2006, Philippe Lioret) Nue propriété (2007, Joachim Lafosse)Un conte de Noël (2008, Arnaud Desplechin) Non ma fille, tu n’iras pas danser (2009, Christophe Honoré)Mères et filles (2009, Julie Lopes-Curval)These films were examined in order to distinguish the relevant domestic dispute scenes for the analysis. Thus, having transcribed replicas of the forty- two selected scenes , I highlighted the recurring linguistic acts in a conflict situation . To do this , I resumed the work of Austin and Searle and , more recently, C. Kerbrat - Orecchioni . I then focused my attention on the stage of the conflict , developing a fairly detailed analysis of what has been defined dispute. It should be noted here that the body showed the existence of two large cinema dispute typologies ( restraint and manifest) , which are subdivided into dilogale dispute, and trilogale polylogal depending on the number of participants.The application of the interactionist tools to cinematic corpus also revealed that the conversation of the films can be considered as a simplified representation of authentic verbal exchanges, two types of conversations with the same structure : an opening, a body, a fence interaction.The last part of the thesis deals with the prototypical scene of the corpus ( 2009_MF_DisputeBAGARRE ), so defined since it brings together key verbal and non- verbal elements arising in a conflict situation. I properly focused my attention on these elements in the first part of the thesis in order to define the object of the study and its inclusion in the theoretical framework.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.