La parure épipaléolithique et néolithique de la Syrie (12e au 7e millénaire avant J.-C.) : techniques et usages, échanges et identités

par Hala Alarashi

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Danielle Stordeur.

Le président du jury était Valentine Roux.

Le jury était composé de Sandrine Bonnardin, Miquel Molist Montaña, Barbara Helwing.


  • Résumé

    Au cours de la Néolithisation au Proche-Orient, les bouleversements majeurs survenus au niveau de l’organisation socio-économique des communautés humaines (sédentarisation, agriculture et élevage) se sont accompagnés de changements dans le domaine techno-symbolique. Le présent travail a permis de caractériser l’une des principales manifestations matérielles dans ce domaine, les ornements personnels, à travers l’étude des éléments de parure de six sites syriens couvrant la période entre le 12e et le 6e millénaire avant J.-C. Dans une démarche méthodologique visant à traiter la grande diversité des objets archéologiques, du coquillage à la turquoise en passant par l’os et l’argile, plusieurs protocoles d’identification des matériaux, de classification morpho-typologique et d’analyse tracéologique ont été élaborés. L’analyse des objets de parure selon cette approche intégrative a permis de mettre en évidence l’évolution des formes recherchées et des matériaux utilisés depuis le Natoufien final jusqu’au PPNB récent, mais aussi des développements et des innovations techniques concernant notamment le traitement des roches dures comme la cornaline. Grâce à l’étude des contextes archéologiques et à la reconstitution de certaines parures, les fonctions de ces objets chez les premières sociétés néolithiques ont pu être en partie identifiées. Ainsi, durant le PPNA, les parures pouvaient marquer une appartenance identitaire, parallèlement à des parures « rituelles » qui pourraient être liées à la sphère symbolique propre à cette période. A partir du PPNB moyen les parures sont aussi associées à la mort et à des pratiques funéraires particulières. Les hypothèses proposées par cette thèse ouvrent des perspectives de recherche qui pourront être explorées en élargissant le corpus aux régions adjacentes (Anatolie, Jordanie, etc.) et à des périodes plus récentes.

  • Titre traduit

    The Epipalaeolithic and Neolithic Personal Adornments from Syria (12th-7th Millennium BC) : techniques and Uses, Exchanges and Identities


  • Résumé

    During the neolithization process in the Near East, alongside the major shifts occurring in the socio-economic organization of the human communities (sedentism, agriculture and husbandry) changes also impacted the techno-symbolic world. The present work aims to characterize and understand one the main material expression in this domain, the personal adornments, by the study of bead assemblages from six Syrian sites dating from the 12th to the 6th millennium cal BC. In order to deal with the great diversity of the archaeological items, e.g. from shell to turquoise beads through bone pendants and clay objects, several methodological protocols of identification, morpho-typological classification and use-wear analysis have been elaborated. The analysis of the beads using this combination of approaches has brought to light the evolution in the conception and use of different shapes, types and materials for this purpose from the final Natufian period to the Late PPNB, as well as the technological development and improvements regarding particularly the transformation of hard stones such as the carnelian. Through the study of the archaeological contexts and the reconstitution of some ornaments, the functions of these objects have been partly addressed. Thus, during the PPNA, the ornaments expressed a social and cultural group affiliation, while from the Middle PPNB onwards they were also associated to the death and to particular funeral rituals. The hypothesis proposed by this work offers promising research perspectives which can be explored by extending the corpus to the adjacent areas (Anatolia, Jordan, etc.) and later periods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.