EPSA : Espace Projectif du Soi Archaïque : l’univers, miroir de soi

par Suzy Tuduri

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de René Roussillon.

Le président du jury était Magali Ravit.

Le jury était composé de Jean-Marc Bonnet-Bidaud.

Les rapporteurs étaient Catherine Azoulay, Jean-Michel Vives.


  • Résumé

    Cette thèse retrace les étapes de la création d’un dispositif projectif permettant d’explorer le soi-archaïque d’un sujet adulte. Son élaboration est le fruit de plusieurs recherches antérieures auprès de diverses populations : sujets adultes ne présentant pas de pathologie reconnue, jeunes adultes psychotiques et/ou états-limites, sujets adultes paraplégiques. Le dispositif créé pour ces recherches a évolué pour devenir un outil d’exploration et de médiation utilisé depuis plusieurs années dans le cadre de mes prises en charges thérapeutiques, auprès de patients souffrants majoritairement de troubles narcissiques identitaires.Des photographies de l’espace, pour la plupart prises par le CNRS ou la NASA avec différents télescopes sont utilisées comme support projectif. Avec ces photographies, l’impact esthétique est indéniable. « Que représente pour vous l’univers ? » : L'utilisation de photographies de divers objets célestes comme support projectif pour répondre à une question latente sur la subjectivité mobilise la pensée en images et vient questionner le sentiment de soi actuel et archaïque. Ces photographies offrent une figuration de vécus originaires, métaphores cosmiques déjà remarquées dans la littérature psychanalytique (Anzieu et les signifiants formels, Aulagnier et le trou noir de la psyché…), elles favorisent une mise en scène imagée des interactions précoces.Le dispositif de l’EPSA est un « attracteur » sollicitant la projection d’un "incréé", d’une expérience en souffrance de symbolisation. La malléabilité de l’EPSA permet au sujet de la mettre en forme, raconter l’histoire de ce qu’il ne connait pas de lui et qui le hante. Le sujet projette dans l’EPSA une ambiance psychique, trace d’un soi-émergent dans un fonctionnement parfois en souffrance, où apparaissent des « processus » de transformation.L’EPSA permet d’explorer les capacités réflexives du sujet : Capacités du sujet à élaborer ou non un conflit esthétique, la gestion et l’expression de ce conflit. Capacités à « raisonner » affectivement, à être en contact avec ses émotions, à les éprouver. Se sentir, se voir, « dire » ses émotions. (Trois « degrés » de symbolisation).La maturité du soi archaïque et son expression (maturité affective du sentiment de soi) peut se définir ainsi : la tolérance et l’acceptation des affects, émotions, sentiments… provoqués par les conflits à se penser sujet. La capacité à ne pas être « débordé » affectivement sans trop d’évitement et d’inhibition. L’élaboration psychique et verbale de ces conflits (le partage et la communication avec autrui).L’EPSA permet ainsi d’observer chez l’adulte des troubles liés aux premiers stades de développement : le traitement de l’affect, les interactions précoces, les troubles dus à des déficiences dans l’accordage… L’EPSA est un outil d’exploration de certains processus importants dans la construction de la subjectivité, et permet d’affiner notre regard clinique concernant les troubles identitaires narcissiques, état-limites, pathologies de la dépendance…La passation de l’EPSA, en proposant au sujet de rapporter ses impressions, favorise un travail de mise en forme et de mise en mots. C’est un espace créatif, de trouvé/créé. Un dispositif symbolisant et de partage et rencontre. Il est un objeu, un support thérapeutique. Finalement, l’EPSA est un miroir de soi, et aussi un outil de « transformation », de symbolisation.

  • Titre traduit

    EPSA : Espace Projectif du Soi Archaïque (projective space of the archaic self) : the universe, mirror of oneself


  • Résumé

    This thesis traces the steps of creating a projective device for exploring the self-archaic of an adult subject. Its development is the result of several former studies from various groups: adult subjects with no pathology recognized, young psychotic adults and/or borderlines, and adult paraplegic subjects. The device created for this research has evolved into an exploration and mediation tool used for many years as part of my therapeutic group of patients, mostly suffering from identity narcissistic disorders.Photographs of space, mostly taken by the CNRS or NASA with different telescopes, are used a carrier. With these photographs, the visual impact is undeniable. "What does the Universe mean to you?": The use of photographs of various celestial objects as projective medium to respond to a latent question about subjectivity, mobilizes thinking in images and comes to question the sense of self, archaic and current. The photographs offer a representation of native experiences, cosmic metaphors already presented in the psychoanalytic literature (Anzieu and formal signifiers, Aulagnier and the black hole of the psyche... These favor an imaged scene of early interactions.The EPSA device is an "attractor" seeking the projection of an "uncreated" image, an experience in default of symbolization. The EPSA malleability allows the patient to put into shape the uncreated, to tell the story of what he does not know of himself and that haunts him. The subject projects into the EPSA a psychic atmosphere, a trace of an emerging self with an operation that is sometimes problematic, in which appears "processes" of transformation.EPSA explores the reflexive capacities of the subject: the subject ability to be able to develop or not an aesthetic conflict, management and expression of conflict. It is also explores the ability to "reason" emotionally, to be in touch with his emotions, to experience them, to feel oneself, to see oneself, and "to express" his emotions (Three "degrees" of symbolization).The maturity of the archaic self and its expression (emotional maturity of the sense of self) can be defined as the tolerance and acceptance of affects, emotions, and feelings... caused by conflicts to think about oneself. In this way, the subject avoids being "overwhelmed" emotionally and inhibition. The mental and verbal elaboration of conflicts provides for sharing and communication with others.EPSA allows us to observe in adults the relationship in the early stages of development disorders: treatment of affect, early interactions, and disorders due to deficiencies in the tuning... EPSA is an exploration of an important tool in the construction of subjectivity processes, and refines our clinical look on narcissistic identity disorders, borderline condition, and disease of addiction...The EPSA device, which proposes the patient to imagine his impressions, enables the patient to put words to his thoughts. It is a creative space in which we found and create. A symbolizing device which encourages sharing and meeting. It is an "objeu", a therapeutic carrier. Finally, EPSA is a mirror of oneself, and also a tool of "transformation" of symbolization.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2084

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.