Effet du sommeil sur un apprentissage implicite : transfert vers une mémoire explicite ?

par Mélaine Cherdieu

Thèse de doctorat en Psychologie (doctorat psychologie mention psychologie cognitive)

Sous la direction de Rémy Versace et de Stéphanie Mazza.

Soutenue le 01-07-2014

à Lyon 2 , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs Lyon (laboratoire) .

Le président du jury était Denis Brouillet.

Le jury était composé de Géraldine Rauchs, Stéphane Rousset, Hélène Bastuji.

Les rapporteurs étaient Géraldine Rauchs.


  • Résumé

    De nombreuses études ses sont intéressées à l’influence du sommeil sur la mémoire. Une période de sommeil comparée à une période d’éveil permet de réduire l’oubli, d’améliorer les performances mais également de réorganiser les traces mnésiques, favorisant ainsi la créativité et l’extraction de règles. Ces études se basent sur les modèles classiques de la mémoire et expliquent ces observations par une interaction entre les processus implicites et explicites au cours du sommeil. Cependant, les modèles classiques de la mémoire semblent limités pour décrire la totalité des processus de réorganisation des traces mnésiques observés après une période de sommeil. Dans ce travail de thèse, nous avons tenté de comprendre l’influence du sommeil sur la réorganisation des traces à travers le modèle Act-In, un modèle de mémoire à traces multiples se plaçant dans la lignée de la cognition incarnée.Nous avons développé notre recherche autour de quatre axes expérimentaux. Dans un premier temps nous souhaitions vérifier si une période de sommeil permet de transformer passivement une trace implicite en trace explicite. Nous souhaitions par la suite étudier l’effet du sommeil sur les processus d’intégration multi-composants et d’activation inter-traces. Selon nous, le sommeil permettrait de renforcer l’intégration des composants au sein d’une trace et il permettrait également de favoriser la mise en relation de plusieurs traces, conduisant à l’émergence d’éléments communs. Enfin, dans le dernier axe de ce travail de recherche, nous nous sommes intéressés aux conséquences des modifications nocturnes liées à l’âge sur la consolidation mnésique au cours du sommeil.

  • Titre traduit

    Effect of sleep on implicit memory : transfer to explicit memory ?


  • Résumé

    Numerous studies have been interested in the effect of sleep on memory. For instance, a period of sleep as compared to a similar period of wakefulness protects memories from interferences, improves performances, but also reorganizes memory traces favoring creativity and rules extraction. These studies are based on classical memory models and explain these observations by an interaction between implicit and explicit processes. However, these models seem to be limited to describe all the processes involved in memory reorganization. In this thesis, we tried to understand the influence of sleep on memory reorganization within Act-In memory model, a multiple traces memory model in the line of grounded cognition. We developed our research within four experimental axes. First of all, we wanted to verify if sleep could transform an implicit trace into an explicit one. We also wanted to study the effect of sleep on multi-components integration and inter-traces activation. We assumed that sleep could transform memory traces enhancing the integration of the trace components and could favor the link between different traces leading to the emergence of common elements. Finally, we were interested in the consequences of nocturnal modifications during aging on memory consolidation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.