L'hallucinatoire de déplaisir et sa perception : une approche psychanalytique et neuroscientifique

par Liviu Poenaru

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Ferrant.

Le président du jury était René Roussillon.

Le jury était composé de Guy Gimenez, François Ansermet.


  • Résumé

    Ce travail de doctorat se penche sur le processus hallucinatoire, encore mal défini dans le domaine de la psychanalyse, et sa relation au perceptif ; il s’agit du déroulement de ce processus chez l’individu normal et pathologique. En l’absence d’explications suffisantes du domaine psychanalytique, j'ai décidé de m'intéresser à deux champs indissociables de l’hallucinatoire et des représentants pulsionnels (la mémoire et les émotions/affects) tels que les scientifiques les décrivent, travaux qui confirment dans leur ensemble la thèse psychanalytique d’une activation à l’interne de l’effectuation à partir du moment où une représentation est investie et excitée ; tout cela implique, à mon sens, une réalisation hallucinatoire au-dedans qui accompagne le déroulement du processus pulsionnel. A partir de ce présupposé qui relie la trace mnésique au désir et à la réalisation hallucinatoire induite par la réactivation du besoin qui n’a d’autre référence que l’inscription présente dans la mémoire, je me suis interrogé sur le processus hallucinatoire de déplaisir, qui ne s’appuie pas sur une trace de plaisir et qui ne réactive pas tout au long du processus la dimension plaisante de sa réalisation. Il m’est apparu que le sujet, en l’absence de traces de plaisir, bute sur un hallucinatoire de déplaisir sans fin qui provoque la compulsion de répétition et la fixation sur l’objet en réclamant la part de plaisir qu’il refuse et jouant des retournements passif-actif visant la destruction de l’objet et de sa propre pulsion au-delà du principe de plaisir et de ses représentations qui autorisent la liaison. Ces réflexions m’ont amené à étudier de plus près le statut de l’objet et de travailler autour de l’hypothèse d’un objet-limite qui échoue à livrer le plaisir, à la limite du dedans et du dehors, comme à la limite de la vie et du plaisir.

  • Titre traduit

    The displeasure hallucinatory and its perception : a psychoanalytic and neuroscientific perspective


  • Résumé

    This doctoral thesis focuses on the hallucinatory process, which up to this day is still poorly defined by the psychoanalysis field, and its relation to perception. This study deals with the hallucinatory processing in normal and pathological individuals. In lack of an adequate psychoanalytic explanation, I decided to concentrate my study into considering two other notions close to the hallucinatory and the drive representatives ; these notions are memory and emotions/affects as described by scientists. Scientific works seem to confirm the psychoanalytic theory of an internal activation (effectuation) processing, as long as a representative is invested and excited. This implies, in my opinion, the existence of an internal hallucinatory fulfillment that accompanies the course of instinctual process. From this assumption, which connects the mnemic trace to the desire and to the hallucinatory fulfillment, induced by the reactivation of need, which has no other reference but the mnemic inscriptions, I began questioning the displeasure hallucinatory process which is not based on a trace of pleasure, so therefore does not activate this dimension and its realization during the process. It occurred to me that the subject, in the absence of pleasant traces, stumbles on an unending displeasure hallucinatory process, causing endless repetitive compulsion and fixation on the object, requesting the refused pleasure. At the same time, this process leads to multiple passive-active reversals, aiming the object’s destruction as well as its own drive, beyond the pleasure principle and its representations which allow internal connection. These findings led me to study more closely the object’s status, and to work around the assumption of a limit-object that fails to deliver pleasure, situated on the inside-outside border, as well as on the limit of life and pleasure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.