Processus migratoires et identitaires de Coréens en France et au Québec

par Minsung Vivier (Kim)

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Daniel Derivois.

Le président du jury était Jean-Pierre Durif-Varembont.

Le jury était composé de Bernard Chouvier, Michèle Vatz Laaroussi.

Les rapporteurs étaient Marie Rose Moro, Abdessalem Yahyaoui.


  • Résumé

    Ce travail porte sur les processus migratoires et identitaires de la population coréenne installée en France ou au Québec. Son objectif premier est de comprendre l’influence du contexte socioculturel sur la façon dont les migrants s’adaptent et s’intègrent dans les pays d’accueil dont les modèles d’intégration diffèrent. Considérant que la langue constitue un élément principal dans le processus d’adaptation ainsi que dans les stratégies identitaires, la dynamique langagière des familles migrantes a été analysée avec une attention particulière. 17 familles coréennes composées du père, de la mère et de leur enfant âgé de 11-15 ans ont été rencontrées en France ou au Québec, à travers essentiellement l’entretien semi-dirigé et le questionnaire sociolinguistique. Les résultats de notre recherche révèlent que le modèle républicain assimilationniste français favorise l’intégration linguistique et culturelle des immigrants coréens alors que le modèle interculturel québécois promeut l’intégration socioprofessionnelle, civique et communautaire. Les enfants dits « de la deuxième génération de l’immigration » intègrent de manière spontanée la culture et la langue du pays d’accueil de leurs parents par la scolarisation ainsi que celles d’origine dans le cadre intrafamilial. Nos analyses qualitatives montrent que les processus adaptatifs et identitaires des migrants coréens s’élaborent en lien étroit avec le contexte socioculturel mais aussi par un travail de symbolisation de l’interculturalité sur le plan personnel et groupal.

  • Titre traduit

    Migration and identity processes of the Koreans in France and in Quebec


  • Résumé

    This work concerns the migratory and identical processes of the Korean population installed in France or in Quebec. Its first purpose is to understand the influence of the socio-cultural context on the way that the immigrants adapt themselves and become integrated into the host countries whose models of integration differ. Considering that the language establishes a main element in the process of adaptation as well as in the identical strategies, the linguistic dynamics of the immigrant families was analyzed with a particular attention. 17 Korean families consisted of the father, the mother and their 11-15-year-old child were met in France or in Quebec, through essentially the semi-structured interview and the sociolinguistic questionnaire. The results of our search reveal that the French republican model promotes the linguistic and cultural integration of the Korean immigrants while the Quebec’s intercultural model promotes the socio-professional, civic and community integration. The second-generation immigrants integrate in a spontaneous way the culture and the language of the host country of their parents with the schooling as well as those of the origin into the interfamily context. Our qualitative analyses show that the adaptive and identical processes of the Korean immigrants develop in narrow relation with the socio-cultural context but also with a work of symbolization of the interculturality on the personal and group plan.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.