Constance de Salm (1767-1845) : une modernité contradictoire

par Maryam Sharif

Thèse de doctorat en Lettres et arts

Sous la direction de Christine Planté.

Le président du jury était Jean-Noël Pascal.

Le jury était composé de Olivier Bara.

Les rapporteurs étaient Damien Zanone.


  • Résumé

    Cette thèse s’inscrit dans un mouvement de redécouverte et d’inscription dans l’histoire littéraire des femmes auteurs longtemps considérées comme mineures. Son objectif est d’étudier le statut d’une écrivaine au tournant du XVIIIe et du premier XIXe siècle français à travers la carrière littéraire de Constance de Salm (1767-1845) et l’analyse de celles de ses œuvres qui traitent directement de la condition de la femme écrivain. Nous avons étudié la position de l’écrivaine sur le statut de la femme auteur à travers son traitement d’un sujet antique (Sapho, 1794), sa prise de position face à un débat d’actualité (l’Épître aux femmes, 1797) et finalement à travers le regard qu’elle porte sur sa propre carrière littéraire dans son autoportrait en vers (Mes soixante ans, 1833). Notre but est de montrer les raisons de l’oubli puis de la redécouverte d’une écrivaine chez qui un féminisme précurseur contraste avec des pratiques littéraires qui sont en apparence désuètes, même de son temps. Cette étude nous a révélé l’originalité d’une femme auteur qui voyait et revendiquait les implications politiques de ses idées et de l’acte d’écrire. Par ailleurs, pour éclairer la place qu’occupaient la réflexion et les pratiques de Constance de Salm dans les milieux intellectuels nous avons tenue compte des différents états des textes et de leurs variantes ainsi que des articles et des comptes-rendus que lui a consacrés la presse contemporaine. L’ensemble de ces documents constitue les annexes réunis dans le deuxième volume de notre travail.

  • Titre traduit

    Constance de Salm (1767-1845) : a contradictory modernity


  • Résumé

    This dissertation is part of the rediscovery movement of women writers within literary history, who were long considered insignificant. Its aim is to study the status of a writer in the late eighteenth and early nineteenth centuries in France through the discovery and analysis of the life and career of Constance de Salm (1767-1845) whose works deal directly with the condition of the woman writers. The writer’s position is studied in relations to the status of the woman writers through her analysis of a subject from antiquity: Sappho (1797), the stance she took on a contemporary debate in the Epistle to the Women (1797), and finally the way in which she regards her own literary career in her autobiography in verse, My Sixty Years (1833). The goal is to show the reasons for which this writer was forgotten and then rediscovered, a writer whose avant-garde feminism contrasted with her literary practices that were considered antiquated even at the time. This study has revealed the originality of a woman writer who recognized and accepted the political implications embodied in her ideas and the act of writing. Furthermore, in order to clarify the position that Constance de Salm’s thoughts and actions occupied within intellectual circles of the day, we have reviewed texts in various states and their variants as well as articles and reports that the contemporary press dedicated to her. All these documents are attached as appendices in the second volume of this work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.