L’histoire de la philosophie des sciences mathématiques, physiques et chimiques au tournant du XXe siècle à travers l’étude des Scientifiques-Philosophes et de leurs pratiques philosophiques et éditoriales au sein de l’univers des revues philosophiques francophones

par Jules-Henri Greber

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gerhard Heinzmann et de Philippe Nabonnand.

Le président du jury était Hélène Gispert.

Le jury était composé de Laurent Rollet, Jean Paul Van Bendegem.

Les rapporteurs étaient Annie Petit.


  • Résumé

    Depuis une vingtaine d'année, pour examiner le développement historique des sciences, les historiens emploient des méthodes quantitatives. Utilisées dans une historiographie visant à lier le point de vue quantitatif et le point de vue qualitatif, ces méthodes ont donné lieu à des travaux importants dans différents domaines, en particulier l'étude des sociétés savantes, des revues, des institutions ou d'un secteur scientifique particulier. Bien que prometteuses, ces méthodes restent encore marginales dans le traitement de l'histoire de la philosophie des sciences. L'objectif de la présente thèse est alors de faire la preuve de l'utilité et du bien fondé des méthodes quantitatives dans ce domaine. Après avoir rappelé les thèses habituellement entretenues au sujet du contexte francophone en histoire et philosophie des sciences au tournant du XXe siècle, et dégagé les différents problèmes rencontrés au sein des études classiques et contemporaines consacrées à ce contexte, nous montrons en quoi une étude quantitative s'avère nécessaire. Nous présentons ensuite les différentes étapes et méthodes qui ont permis de constituer une base de données dont l’enjeu final est de dresser un tableau général et systématique du contexte en histoire et philosophie des sciences entre 1870 et 1930. Enfin, nous présentons et analysons certaines pratiques épistémologiques et éditoriales des Scientifiques-Philosophes au sein des périodiques philosophiques. Nous montrons comment ces pratiques ont participé à l’institutionnalisation de la philosophie des sciences au tournant du XXe siècle.

  • Titre traduit

    The history of philosophy during the twentieth century through the study of the “Scientifiques-Philosophes” and their epistemological and editorial practices within the universe of French-speaking philosophical journals


  • Résumé

    For approximately twenty years, historians have used quantitative methods to examine the historic development of sciences. These methods have been used in a historiography to connect the quantitative point of view and the qualitative one. They gave rise to important works in various areas, particularly in the study of learned societies, journals, institutions or and specific scientific fields. Although promising, these methods still remain marginal in the study of the history of philosophy of sciences. This PhD thesis aims to give evidence of the utility and legitimacy of the quantitative methods in this area.We discuss theories usually endorsed of context in history and philosophy of sciences in the turn of the twentieth century. Then, we clarify the various problems met within classic and contemporary studies of this subject and we show the necessity of a quantitative approach. After that, we present the various steps and methods needed to build a database to present a general picture of the context of history and philosophy of sciences between 1870 and 1930.Finally we present an analysis of some epistemological and editorial practices of the “Scientifiques-Philosophes” in philosophical journals. We show how these practices participated in the institutionalization of the philosophy of sciences in the turn of the twentieth century.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 17-12-2022


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.