La vie musicale dans les lieux de cultes à Strasbourg au XVIIIe siècle

par Anne Claire Pfeiffer

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Paul Montagnier.

Soutenue le 16-12-2014

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) , en partenariat avec Centre régional universitaire lorrain d'histoire (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Ferraton.

Les rapporteurs étaient Beat Föllmi, Pierre Saby.


  • Résumé

    La vie culturelle a toujours laissé entrevoir de riches heures dans le paysage musical alsacien. L’ouvrage de Jean-Luc Gester La musique religieuse en Alsace au XVIIe siècle, donne les bases d’une histoire de la musique sur le plan religieux, mais également la diffusion et la réception de la musique italienne à Strasbourg notamment. Dès 1681, avec le récent rattachement de Strasbourg à la France, une intense activité musicale se développa et ce, tout au long du XVIIIe siècle. À cette période, certaines églises furent restituées à la religion catholique ; quant aux protestants, ils conservèrent les droits garantis par les traités de Westphalie, soit la liberté de culte et les biens qu’ils possédaient, à l’exception de la Cathédrale. La religion catholique fut alors en pleine reconstruction dans une ville à forte présence protestante. Fait unique en France, les traditions musicales des deux confessions se virent dans l’obligation de coexister. De cette réunion à la France, Strasbourg connut alors des heures de gloire avec le mariage par procuration de Louis XV et Maria Leczinska en la Cathédrale de Strasbourg en 1725, la visite de Louis XV en 1744 ou encore celle de Marie-Antoinette en 1770. D’autres événements marquèrent la ville à travers le siècle et eurent donc une incidence sur la vie musicale

  • Titre traduit

    Musical life in the places of worship of Strasbourg in the eighteenth century


  • Résumé

    The Alsatian cultural landscape has always been marked by the region’s rich musical life. Jean-Luc Gester’s study La musique religieuse en Alsace au XVIIe siècle lays the foundations for a history of music in the religious sphere, but also of the diffusion and reception of Italian music, more particularly in Strasbourg. From 1681 onwards, with the attachment of Strasbourg to France, an intense musical activity began to develop and continued throughout the eighteenth century. At this period, a number of churches were restored to Catholic worship; nevertheless, the Protestants retained the rights guaranteed them by the Peace of Westphalia, namely freedom of worship and continued ownership of their possessions, with the exception of the cathedral. Roman Catholicism was in the process of reconstruction in a city with a strong Protestant presence. In a situation unique in France, the musical traditions of the two confessions were forced to coexist. Strasbourg was henceforth to enjoy moments of glory following its union with France, including the proxy marriage of Louis XV and Marie Leszcznska in the cathedral in 1725 and the visits of Louis XV in 1744 and Marie-Antoinette in 1770. A number of other events marked the city’s existence over the course of the century and thus also had an impact on musical life



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.