Le français en Haute-Normandie aux 17e et 18e siècles : aspects lexicaux, phonétiques et grammaticaux.

par Myriam Bergeron-Maguire

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Yan Greub et de André Thibault.

Soutenue le 04-12-2014

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas (Nancy-Metz) , en partenariat avec Analyse et traitement informatique de la langue française (Nancy) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Pierre Chambon.

Les rapporteurs étaient Frédéric Duval, Claude Poirier.


  • Résumé

    La description de la variation diatopique du français durant la période classique s’est appuyée au cours des dernières années sur des données empruntées à la littérature, à la lexicographie, à la glossairistique régionale et aux variétés de français expatriées. Si ces types de sources ont bel et bien permis des avancées qualitatives en la matière – nous y puisons nous-même abondamment dans ce travail –, les variétés diatopiques et diastratiques du français de cette période restent néanmoins encore très partiellement décrites. Or, un autre type de sources, que nous examinons dans ce travail et qui n’a été que très peu exploité à ce jour, mériterait que l’on s’y attarde : les documents non littéraires de nature privée.Faute d’éditions de textes dignes de ce nom et peut-être, en raison de la masse considérable que représentent les archives de cette époque, la recherche n’a en effet à peu près pas pris en compte ce type de documentation.Notre travail, dont l’objet est le français en Haute-Normandie aux 17e et 18e siècles, s’appuie sur un corpus original constitué de comptes, de registres, de correspondances et de procès-verbaux inédits. Nous nous sommes intéressée plus particulièrement aux éléments constitutifs de cet état de langue qui connaissent une restriction sur l’un et/ou l’autre des axes diatopique et diastratique de la variation.

  • Titre traduit

    Seventeenth- and Eighteenth-Century French in Upper Normandy : lexical, phonetic and grammatical aspects


  • Résumé

    Attempts to describe regional variation in French during the Seventeenth and the Eighteenth centuries have mainly relied in the past few years on literature, lexicography, regional glossaries and overseas varieties of French. Although these type of sources have offered reliable findings – we also use them extensively in this study –, regional and non standard varieties of French of the Seventeenth and the Eighteenth centuries still remain only partially described. Another type of source, which we examine in this work, has not been sufficiently considered until now : non-literary private writings. This neglect may be explained at least partly by the lack of reliable editions and the great mass of archival material.Drawing on an original corpus comprised of unpublished sources, which includes accounts, records, personal correspondence and minutes, this study describes Seventeenth- and Eighteenth-Century French in Upper Normandy, with specific attention to its regional and popular features.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.