Analyse et mesure des insécurités langagières chez des adultes en situation d’insertion

par Valérie Langbach

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Hervé Adami et de Virginie André.

Soutenue le 24-11-2014

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas (Nancy-Metz) , en partenariat avec Analyse et traitement informatique de la langue française (Nancy) (laboratoire) .

Le jury était composé de Laurent Filliettaz.

Les rapporteurs étaient Patrick Mayen, Véronique Traverso.


  • Résumé

    De nombreux travaux ont traité de l’échec scolaire, la question de l’insécurité langagière des adultes et des adultes natifs, en revanche, a été très peu étudiée. Nous définissons l’insécurité langagière comme la difficulté pour un locuteur de gérer de façon efficace les interactions verbales dans lesquelles il est engagé, d’un point de vue linguistique, interactionnel, pragmatique et social. Au-delà des débats politiques et idéologiques, la question scientifique aujourd’hui est de savoir si la maîtrise de la langue ou, en d’autres termes, si les insécurités langagières des locuteurs, permettent néanmoins à ces derniers de communiquer d’une manière efficace et satisfaisante avec les autres, quels que soient les éléments de communication. L’objectif de cette thèse est de repérer, d’analyser et de mesurer les problèmes langagiers rencontrés par des demandeurs d’emploi francophones natifs engagés dans une interaction avec un professionnel de l’insertion. Nous montrons qu’au-delà des problèmes lexicaux et syntaxiques, des problèmes liés à la gestion de l’interaction peuvent apparaître et gêner le déroulement des échanges. Cette gêne semble liée au niveau de qualification du locuteur demandeur d’emploi et se traduit notamment par une construction collaborative du discours qui demande de nombreux ajustements et négociations conversationnels.

  • Titre traduit

    Analysis and measurement of adults’ linguistic insecurities in job-seeking situations


  • Résumé

    A number of studies have dealt with issues of failure at school but the question of linguistic insecurity among adults - native speaker adults - has however been little analyzed. Linguistic insecurity is defined here as the difficulty a speaker has in efficiently managing the verbal interactions he or she participates in from a linguistic, interactional, pragmatic and social point of view.Beyond political and ideological debates, the scientific question today is to know if the level of command of the language can compensate for linguistic insecurity and enables a speaker to communicate in an efficient and satisfactory manner with others, whatever the elements of the communicative situation.The objective of this thesis is to identify, analyze and measure the linguistic problems native French-speaking job-seekers encounter when they are engaged in an interaction with a vocational advisor. The aim is to show that, apart from lexical and syntactical problems, difficulties related to the management of the interaction may appear and interfere with the course of the exchanges. This problem seems to be linked to the level of qualification of the job-seeker and is mainly apparent in the collaborative structure of the interaction which requires ongoing conversational adjustments and negotiations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.