Elaboration d'une éthique téléologique

par Renaud de Sainte Marie

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Bastit.

Le président du jury était Paul Clavier.

Le jury était composé de Roger Pouivet.

Les rapporteurs étaient Robert Damien, Michael Sherwin.


  • Résumé

    La téléologie a souvent été associée dans la pensée philosophique morale soit à une forme de déterminisme physique, soit aux théories de l’obligation. Il est pourtant possible de sortir de cette opposition ainsi que des autres antinomies apparentes de la pensée éthique. Le point central de notre travail consiste à fonder la théorie morale sur la relation entre la volonté humaine et le bien et à analyser tous les grands questionnements de l’éthique sous l’angle d’une pensée métaphysique qui cherche à comprendre le mécanisme qui conduit de l’imperfection à l’achèvement en l’appliquant différemment selon les êtres. Ce recentrage nous donne la possibilité de sortir de contradictions qui semblaient indépassables depuis la fixation des termes par la philosophie kantienne, en utilisant à profit certaines avancées de la philosophie analytique contemporaine. En plus des réflexions de cette école, l’outil intellectuel de l’analogie permet de penser le mouvement de perfectionnement en conservant tout à la fois la liberté humaine et la rationalité de l’acte. On peut ainsi légitimement penser concilier normes générales, liberté individuelle et désir humain. Notre approche double de la morale, d’une part par une théorie éthique affirmée, et d’autre part par l’étude détaillée de l’acte humain, permet d’aborder les questions de la motivation humaine et de nous sortir de l’opposition entre subjectivisme et objectivité. Notre point de vue résolument orienté vers la compréhension de la volonté comme désir nous permet de repenser la relation de l’individu à la cité et la continuité entre ses tendances natives et la vie politique.

  • Titre traduit

    Developing of a teleogical ethics


  • Résumé

    In moral philosophical thought, teleology has often been associated either with a form of physical determinism or with obligation theories. However, it is possible to escape this opposition, and also the other apparent antinomies of ethical thought. The central point of our work consists in founding moral theory upon the relationship between the human will and the Good, and analysing all the great questions of ethical philosophy from the point of view of a metaphysical thought seeking to comprehend the process which leads from imperfection to achievement, by applying it in different ways, according to each entity. This return to the centre allows us to free ourselves from contradictions which seemed inescapable since the terms were fixed by Kantian philosophy. On the other hand, this work profits from certain advances of contemporary analytical philosophy. In addition to the reflections of this philosophical school, the intellectual tool of analogy allows us to think the movement towards perfection, without compromising either human freedom, or rationality of the action. We may thus reasonably think to reconcile general norms, individual freedom, and human desire. Our double approach of morality, on the one hand by a clear-cut ethical theory, on the other by detailed study of the human action allow us to consider the questions pertaining to human motivation and to escape the opposition between subjectivism and objectivity. Our point of view, firmly turned towards understanding the will as desire, allows us to rethink the relation of the individual towards the state, and the continuity between his native tendencies and political life.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.