Repenser la Responsabilité Sociétale des Entreprises à travers une perspective de construction de sens : perceptions de 20 responsables RSE

par Rim Boutiba

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Florent Noël et de Olfa Zeribi-Benslimane.

Le président du jury était Slim Khalbous.

Le jury était composé de Zeineb Mamlouk, Géraldine Schmidt.


  • Résumé

    Ce travail de recherche a pour objet de s’interroger sur la contribution de la théorie de sensemaking à l’étude de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). A cet effet, nous nous proposons de rendre compte du sens que les acteurs attribuent aux actions socialement responsables. Ce faisant, nous cherchons à mettre en évidence la variété de processus de sensemaking pouvant aboutir à une variété de représentations de la RSE. Notre étude qualitative consiste à explorer en profondeur le processus de sensemaking de la RSE. Nous avons eu recours à un procédé de croisement de perspectives méthodologiques : une analyse lexicale, une analyse thématique de contenu et enfin une analyse par les cartes cognitives. Les résultats font apparaître quatre classes de discours portant sur la RSE : la responsabilité vis-à-vis des parties prenantes (PP) et la cartographie des PP ; le comportement moral et éthique ; le développement durable, la certification et le reporting ; le cadrage et le déploiement de la démarche. Ces derniers montrent la nécessité de considérer cinq dimensions du processus de sensemaking de la RSE : les facteurs déclencheurs, le processus d’énaction, le processus de sélection, le processus de communication et le processus d’adaptation. Il ressort aussi de cette étude cinq types de perceptions de ce processus de sensemaking de la RSE : la perception englobante des responsables, la perception des responsables des entreprises et organisations tunisiennes publiques, la perception des responsables des entreprises et organisations tunisiennes appartenant au programme de promotion de l’ISO 26000, la perception des responsables des firmes multinationales privées et la perception du responsable du programme de promotion des principes du Pacte Mondial.

  • Titre traduit

    Rethinking corporate social responsibility through sensemaking perspective : perceptions of 20 CSR managers


  • Résumé

    The aim of this research is to identify the contribution of sensemaking theory to the study of Corporate Social Responsibility (CSR). Therefore, we propose to bring out the meaning that actors attribute to socially responsible actions. For that matter, we seek to highlight the variety of sensemaking process that can lead to a variety of CSR representations. Our qualitative study consists in exploring in depth the sensemaking process of CSR. We have used crossing methodological perspectives: a lexical analysis, a thematic content analysis and finally a cognitive maps analysis. The results suggest four classes of discourse on CSR: responsibility to stakeholders (SK) and stakeholder mapping; moral and ethical behavior; sustainable development, certification and reporting; framing and implementing the approach. These results show the need to consider five dimensions of the sensemaking process of CSR: triggers, enactment process, selection process, communication process and adaptation process. From this study appear also five perceptions’ types of the sensemaking process of CSR: the global managers’ perception, the perception of public enterprises and organizations managers, the perception of Tunisian enterprises and organizations belonging to the ISO 26000 promotion program managers, the perception of private multinationals managers, and the perception of the manager of the Global Compact principles program.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.