Fenoglio et ses noms : une onomastique presque néoréaliste

par Giovanni Pietro Vitali

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations

Soutenue le 05-09-2014

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas (Nancy-Metz) , en partenariat avec Littératures, Imaginaire, Sociétés (Nancy) (laboratoire) .

Le président du jury était Barbara Meazzi.

Le jury était composé de Mattéo Milani.


  • Résumé

    L’objectif de la thèse de doctorat dont le titre Fenoglio et ses noms. Une onomastique presque néoréaliste est le catalogage complet et l’analyse du répertoire onomastique des œuvres de Beppe Fenoglio. Nous nous proposons de présenter un nouveau parcours interprétatif de l’œuvre de Fenoglio en raison de l’actualité de ses textes qui, contant les histoires de personnes impliquées dans le drame de la guerre, dévoilent une Résistance quotidienne profondément empreinte d’une humanitas dénuée de tout héroïsme. La relecture critique des écrits fénogliens devient ainsi un moyen de revisiter dans le contexte culturel d’aujourd’hui les valeurs fondamentales que la Résistance avait su inspirer naguère. La nominatio fénolienne est d’ailleurs, en raison, aussi bien de la quantité que de la diversité des noms qui la constituent, un vrai univers qui se prête parfaitement à une étude comme celle-ci, toute référence onomastique étant motivée, voulue par l’auteur désireux d’expérimenter pour enrichir la diégèse.Dans le chapitre 2.0 Noms, biographie et nombres nous présenterons l’auteur, en passant en revue les noms des personnes qu’il avait rencontrées lors des moments les plus saillants de sa vie qu’on peut retrouver dans n’importe quelle biographie. Nous examinerons ensuite le profil onomastique de ses textes à travers une étude statistique.Dans le chapitre 3.0 Noms, langue et personnes, nous mettrons l’accent sur les implications linguistiques, historiques, sociologiques et anthropologiques du nom envisagé sur son plan formel. Nous analyserons tous les usages particuliers des éléments onomastiques ce qui contribuera à encadrer linguistiquement l’œuvre de Fenoglio dans le contexte social de son époque. Nous fournirons notamment des informations sur l’origine et la diffusion des anthroponymes ainsi que sur l’utilisation des toponymes en fonction de leur origine géographique. Dans ce chapitre, nous traiterons également de manière rigoureuse les plus importants éléments onomastiques caractéristiques de ces textes à savoir les noms de guerre. Il s’agira d’anthroponymes (tantôt de surnoms, tantôt de pseudonymes) à travers lesquels tout résistant se trouvait identifié à l’intérieur de l’univers des partisans. Nous confronterons enfin les noms susmentionnés aux répertoires réels de noms de partisans dans lesquels figurent toutes les données biographiques de ceux qui combattirent dans les Langhes. Nous clorons le chapitre par une section analytique de Il partigiano Johnny, dans laquelle le texte se trouvera soumis à une étude de linguistique quantitative portant sur l’utilisation de langues étrangères dans la prose italienne. Nous aurons de nouveau recours à cette approche en l’appliquant au répertoire onomastique et en la confrontant à notre analyse générale afin de comprendre s’il existe des règles communes concernant la manière dont fonctionnent les emprunts à divers niveaux de la langue.Le chapitre 4.0 Noms, variantes et éditions est un chapitre d’étude, c’est-à-dire une analyse philologique des variantes onomastiques relevées dans différentes éditions des œuvres de Fenoglio. Nous avons décidé de diviser cette partie en quatre sous-parties dont trois consisteront à mettre en relation différents types de textes. Après une introduction portant sur les résultats de la confrontation des versions provisoires des romans, nous procéderons à l’analyse des textes dans lesquels est racontée l’épopée de Johnny compte tenu de leur rédactions préparatoires incertaines (il s’agit notamment de Primavera di bellezza et de Il partigiano Johnny) qui, selon le projet initial de Fenoglio devraient constituer une œuvre unique sur la vie de ce personnage : de son adolescence jusqu’à la décision de prendre le maquis. Dans un deuxième temps, nous opérerons la même analyse que celle appliquée à la section précédente tout en traitant les romans qui parlent de Milton (L’imboscata et Una questione privata) ainsi que leurs versions préliminaires.

  • Titre traduit

    Fenoglio and his names : an almost neorealistic onomastics.


  • Résumé

    The aim of the doctoral thesis titled Fenoglio and his names. An almost neorealist onomastics concerns the full cataloguing and analysis of onomastic repertoire in Beppe Fenoglio’s novels. The Thesis propose to introduce a new interpretive trail on Fenoglio’s works because of the modernity of his texts. They tell the stories of people involved in the tragedy of war and reveal a daily resistance deeply imbued with a humanitas which lacks heroism. Thus the critical review of Beppe Fenoglio’s literature becomes a way of revisiting the core values inspired lately by the Resistance in today’s cultural context. The Fenoglio’s nominatio is also characterized by a large, varied amount of names constituting a real world that lends itself to a study such as this one, considering that any onomastic reference is motivated by the author’s willing to experiment and to enrich the diegetic profile of his works.In Chapter 2.0 Names, biography and numbers the author is presented by reviewing the names of people he met during the most salient moments of his life which can be found in any biography. Then the onomastic profile of his texts are examined through a statistical study.In Chapter 3.0 Names, language and people, the focus turns to the historical, sociological and anthropological linguistic implications of the name proposed by his formal plan. All specific uses of onomastic elements are analysed, which will help to linguistically frame Fenoglio’s works in the social context of his time. Information is provided, such as the origin and diffusion of anthroponyms, as well as the use of names according to their geographical origin. In this chapter, the largest onomastic elements are dealt with, so characteristic of these texts, to discover the names of war. Namely anthroponyms (sometimes nicknames, sometimes pseudonyms) in which every resistant was identified within the world of the partisans. Finally, the previously mentioned names are compared with real partisans’ names, to understand which group contains all the biographical data of those who fought in the Langhe. The chapter ends with an analytical section from Il partigiano Johnny, in which the text is subject of a quantitative linguistic study about the use of foreign languages in Italian prose. This approachis used once more by applying it to onomastics and comparing it to our general analysis to understand whether there are common rules on how loans work at various levels of language.Section 4.0 Names, variants and editions is a chapter of study, that is to say, a philological analysis of onomastic variants found in different editions of Fenoglio’s works. It is divided into four parts: three of these parts relate different types of texts. After an introduction on the results of the comparison of novels, to the section continues onto the analysis of texts in which the saga of Johnny is told, considering their uncertain preparatory essays (these include Primavera di bellezza and Il partigiano Johnny). These preparatory texts, according to Fenoglio’s initial draft, should have been a unique work about the life of this character: his teens until the decision to go underground. In a second step, the same analysis as that applied in the previous section is operated, while dealing with novels that talk about Milton (Una questione privata and L’imboscata) and their drafts. The final section is devoted to a comparative analysis relating this time to rural novels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.