La mondialisation culturelle en Afrique francophone : le cas du cinéma à Libreville (Gabon)

par Carinne Nkoule Nkoghe

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Fabrice Montebello.

Soutenue le 21-05-2014

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) , en partenariat avec Laboratoire lorrain de sciences sociales (Metz) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marc Leveratto.


  • Résumé

    Circulation des produits culturels, uniformisation des cultures, diversité culturelle, américanisation des cultures. Telles sont les théories véhiculées par la mondialisation culturelle. Toutefois, l’histoire démontre que la théorie qui fait l’unanimité en passant par les Sciences économiques, le Management des entreprises et la Sociologie est : la circulation des produits culturels, des services et des biens économiques à l’échelle planétaire. Au regard de ce fait, nous avons voulu l’expérimenter en Sociologie et plus précisément dans le domaine du cinéma au Gabon. A cet effet, nous avons relevé par le biais des programmes cinématographiques des chaînes de télévision, de la salle de l’Institut Français du Gabon et des vidéoclubs qu’il existe un panorama de films mondiaux (Américains, Français, Nigérians, Ivoiriens, Mexicains et Gabonais etc) qui circulent dans ce marché. Par ailleurs, il était aussi capital pour nous, de démontrer que la population gabonaise ne subit pas la mondialisation culturelle. C’est de ce pas que l’étude de la culture du cinéma au Gabon trouve tout son sens. Cette étude a confirmé que les Gabonais s’attachent particulièrement aux films qui se rapprochent de leur société (faits sociaux et cultures traditionnelles). Ceci explique le fait que les cinémas ivoirien, latino-américain, nigérian et ghanéen soient les plus préférés. D’autres cinémas (à l’exemple du cinéma américain) sont également bien reçus. Fort de tout ce qui précède, nous pouvons affirmer que le Gabon est véritablement dans la mondialisation culturelle.

  • Titre traduit

    Cultural globalization in French-speaking Africa : the case of the cinema with Libreville (Gabon)


  • Résumé

    Movement of cultural products, standardization of cultures, cultural diversity, Americanization of cultures. These are the theories which are conveyed by cultural globalization. However, History has shown that the theory which is approved unanimously by Economics, Corporate Management and Sociology is: the movement of cultural products, services and economic goods on a worldwide scale. For this reason, we wanted to experiment it in Sociology and more precisely in the area of cinema. For this purpose, we have noted down thanks to the cinema programmes of television channels, of the theatre room of the French Institute of Gabon, and of videoclubs that there is a panorama of world films (American, French, Ivoirian, Mexican, Gabonese, etc.) that are in circulation on the market. Furthermore, it was also important for us to demonstrate that the Gabonese people does not undergo cultural globalization. Therefore, the study of the cinema culture in Gabon makes sense. This study has confirmed the fact that the Gabonese are particularly interested in films which are close to their society (social facts and traditional cultures). This explains the fact that Gabonese people mostly prefer films from Ivory Coast, Latin American, Nigeria and Ghana. Other cinemas - the American one, for instance- are well accepted too. In light of this, we can say that Gabon is really in cultural globalization.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2018


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.