Contrôle postural dans la gonarthrose : variations chronobiologiques et effets de différents protocoles de rééducation

par Zheng Zhang

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Philippe Perrin et de Jean Paysant.

Le président du jury était François Boyer.

Le jury était composé de Isabelle Chary-Valckenaere.

Les rapporteurs étaient François Boyer, Pierre Denise.


  • Résumé

    Contexte et objectif – Les patients âgés gonarthrosiques présentent une dégradation du contrôle postural. Les méthodes non pharmacologiques sont aujourdhui recommandées comme option de première intention dans la gestion de l’arthrose. L’hydrothérapie fait partie des moyens de rééducation à disposition des patients âgés atteints d’arthrose du genou pour ses effets antalgiques et musculaires. Cependant, peu d’études sont actuellement disponibles concernant l’effet de l’hydrothérapie sur le contrôle postural, associée ou non à des programmes de rééducation individuels ciblés. Par ailleurs, le contrôle postural est susceptible de variations diurnes. Cette étude a eu pour objet de décrire le contrôle postural des personnes gonarthrosiques à quatre périodes de la journée, puis de comparer l’amélioration du contrôle postural au cours de deux programmes de rééducation différents recourant à l’hydrothérapie. Matériel et méthodes - Deux-cent-quatre-vingt quatre patients souffrant d’arthrose du genou ont été inclus dans cette étude. Le bilan posturographique a été réalisé une semaine avant la cure thermale en condition simple (yeux ouverts, support stable) et en conditions sensorielles contradictoires (vision faussée ou indisponible, proprioception perturbée). Pour évaluer les variations diurnes de la stabilité posturale, les patients ont été randomisés à quatre périodes d’essai dans la journée définies comme suit : 8h-10h, 10h-12h, 13h-15h, 15h-17h. L’influence du sexe, de l’âge, de la taille, du poids et de l’indice de masse corporelle sur la stabilité posturale a été évaluée. La gonalgie a également été évaluée à quatre périodes d’essai. Par la suite, les patients ont été randomisés en deux groupes de rééducation différents pour recevoir des traitements aquatiques : groupe cure classique (hydrothérapie efficace prouvée, c’est-à-dire groupe témoin) et groupe cure active (hydrothérapie combinant des programmes de réhabilitation individuels ciblés). Les bilans de posturographie statique ont été réalisés respectivement à 21 jours, 42 jours et 90 jours après le début de l’hydrothérapie. Résultats –Les tests posturographiques ont été réalisés chez 241 patients (âge moyen : 64,8 + 8,7 ans ; 82 hommes). Le contrôle de l’équilibre était plus efficace l’après-midi que le matin à la fois dans les conditions simple (p = 0,012) et sensorielle contradictoire (p = 0,047), en particulier en début d’après-midi lorsque la vision et la proprioception étaient disponibles (p = 0,026) ou perturbées (p = 0,019). La gonalgie a été plus prononcée le matin que l’après-midi (p < 0,001). La variation diurne du contrôle postural était plus marquée chez les patients plus âgés, de poids plus élevé, de sexe masculin, dans les conditions d’essais différentes (p < 0,05). Les deux cures d’hydrothérapie ont eu des effets curatifs considérables sur la restauration du contrôle de l’équilibre. Une meilleure précision des oscillations posturales a été constatée dans le groupe cure active par rapport au groupe cure classique, 42 jours après le début de l’hydrothérapie (p = 0,020), en particulier lorsque la proprioception a été perturbée avec (p = 0,028) ou sans (p = 0,025) vision disponible. Dans les deux groupes a été observée une stabilité posturale comparable dans un délai de trois mois. Conclusions - Cette étude a montré une meilleure stabilité posturale chez les patients atteints d’arthrose du genou, en début d’après-midi par rapport à la fin de matinée dans les situations sensorielles simples ou contradictoires. Il a été constaté que ces variations étaient également liées à l’âge, au sexe, au poids et pourraient être expliquées par la douleur articulaire fluctuante dans la journée. Considérée comme un traitement non pharmacologique applicable et recommandé, l’hydrothérapie est bénéfique à l’amélioration de la stabilité posturale chez les patients âgés atteints d’arthrose du genou, en particulier combinant un programme de réhabilitation individuel ciblé. [...]

  • Titre traduit

    Postural control in knee osteoarthritis : chronobiological variations and effects of different rehabilitation programs


  • Résumé

    Background and Objective – Increasing evidence supports balance control impairment in elderly patients with knee osteoarthritis (OA). Current guidelines recommend non-pharmacologic methods as first-line options in the management of OA. Hydrotherapy is a beneficial training medium for rehabilitation in elderly knee OA patients. However, few indications at present are available concerning the effect of hydrotherapy combining with targeted individual rehabilitation programs to improve balance control. Meanwhile, there is limited data on diurnal variation of balance control in these patients. This study aimed to investigate postural stability in elderly patients with symptomatic knee OA during different periods in a daytime before the spa therapy, then to study the results obtained before and after hydrotherapy to compare the improvement of balance control in these patients in two different water-based rehabilitation programs. Materials and Methods – Two-hundred and eighty-four knee OA patients were enrolled in this study. Static posturography using a vertical force platform was performed one week before spa therapy in simple (eyes open, firm support) and conflicting sensory (vision altered or unavailable, proprioception altered) conditions. To assess diurnal postural variations, patients were randomized to four testing sessions in a daytime defined as follows: 8-10am, 10-12am, 1pm-3pm, 3pm-5pm. Influence of sex, age, height, weight, and body mass index on postural stability was evaluated. Knee pain was also assessed in four testing sessions. Patients were then randomized to two different rehabilitated groups to receive spa therapies. Classic treatment group as a control received the efficacy proven spa water therapy, and active treatment group received spa water therapy combining with targeted individual rehabilitation programs. Static posturographies were carried out respectively in 21 days, 42 days and 90 days after the beginning of hydrotherapy. Results – Posturographic tests were completed for 241 patients (mean age: 64.8 + 8.7 years; 82 males). Balance control was more efficient in the afternoon than in the morning both in simple (p = 0.012) and conflicting sensory conditions (p = 0.047), especially in early afternoon when vision and proprioception were available (p = 0.026) or disturbed (p = 0.019). Patients’ knee pain was more pronounced in the morning than in the afternoon (p < 0.001). Diurnal variation of balance control was more noticeable in older, heavier, and male patients under different testing conditions (p < 0.05). Both the water-based therapies had considerable curative effect on balance control restoration. Better postural sway precision were found in active group than classic group 42 days after the beginning of hydrotherapy (p = .020), especially when proprioception was interfered with (p = .028) or without (p = .025) an available vision. Both of the groups have been observed a comparable postural stability in a three-month term. Conclusions – This study showed that better postural stability was observed in patients with knee OA in early afternoon than in late morning in simple and conflicting sensory situations. These variations appeared also to be related to age, sex, and weight and could be explained by fluctuant joint pain in a daytime. As feasible and recommended non-pharmacologic treatment, hydrotherapy is beneficial to the improvement of postural stability in elderly patients with knee OA, especially combining with targeted individual rehabilitation programs. These findings are important for future studies aiming at enhancing postural stability in knee OA patients and should be taken into account in the management of knee OA to generate applicative approaches to prevent the occurrence of adverse events in patient’s daily life.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.